Liberia : psychose après le meurtre de hautes personnalités -

Liberia : psychose après le meurtre de hautes personnalités

Le gouvernement du Liberia a organisé mardi une réunion de responsables des services de sécurité après une série de meurtres présumés, y compris de citoyens de premier plan, qui mettent le pays en émoi.

Le ministère de l’Information avait annoncé dans un communiqué daté de dimanche la tenue de cette réunion de hauts responsables sécuritaires. Celle-ci a bien eu lieu mardi, a dit sans plus de précision un officiel sous le couvert de l’anonymat. Le ministère avait aussi annoncé une récompense de 15 000 dollars « pour toute information concrète utile qui conduira à l’arrestation des auteurs de meurtres récents de personnes éminentes à Monrovia ».

En l’espace de quelques semaines, les corps de John Hilary Tubman et de William Tolbert, fils de deux anciens présidents du Liberia (William Tubman, président de 1944 à 1971, et William Richard Tolbert, 1971-1980) ainsi que de Maude Elliot, une agente des services de l’immigration, ont été retrouvés à leur domicile à Monrovia ou dans sa périphérie, avec des traces de violence dans au moins deux des décès selon la presse.

Spéculations sur les réseaux sociaux

Leur mort a donné lieu à d’abondantes spéculations sur les réseaux sociaux, y compris sur l’éventualité de crimes politiques, bien que les auteurs n’aient pas été identifiés et que rien ne permette pour le moment de lier les affaires entre elles. Celles-ci ont exposé le gouvernement aux critiques de l’opposition qui l’accuse de ne pas protéger les populations, en particulier à Monrovia.

Le gouvernement sous la présidence de George Weah était déjà confronté à la propagation de rumeurs sur des crimes rituels, dans lesquels les parties amputées d’un cadavre serviraient à des pratiques propitiatoires. Le gouvernement a déploré dans le communiqué publié en début de semaine « la politisation injustifiée » des morts récentes. Il a assuré qu’il « prend au sérieux la mort de tout Libérien, quel qu’il soit, et ne néglige rien qui permette de faire la lumière sur ces affaires ».

Le Liberia est un pays éprouvé qui se remet d’années de guerre civile entre 1989 et 2003, et de l’épidémie d’Ebola qui a sévi en Afrique de l’Ouest de 2014 à 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *