Allemagne: une vente aux enchères d’effets personnels d’Adolf Hitler suscite l’indignation

En Allemagne, des effets personnels d’Hitler et de dirigeants nazis sont vendus aux enchères pour des milliers d’Euros. Une vente qui a suscité l’indignation en Allemagne et à l’étranger.

Des effets personnels de dirigeants nazis, dont un haut de forme porté par Adolf Hitler, et une édition de luxe de son manifeste politique « Mein Kampf » ont trouvé preneurs pour des centaines de milliers d’Euros lors d’une vente aux enchères mercredi à Munich qui a suscité l’indignation, en Allemagne et à l’étranger. « Ce que vous faites n’est pas interdit mais ce n’est pas convenable. »Le rabbin Menachem Margolin, qui dirige l’Association juive européenne, a fait part de son indignation au sujet de cette vente qui a eu lieu en Allemagne le 20 novembre.

Le rabbin a adressé un courrier à la maison Hermann Historica  paru ce jeudi dans le quotidien Tagesspiegel« Ce n’est pas un appel juridique mais moral », explique-t-il. Un haut de forme porté par Hitler, le contrat de location de son appartement de Munich, de l’argenterie de sa résidence du Berghof, une robe de cocktail ayant appartenu à sa compagne Eva Braun ou encore le certificat de baptême d’Hermann Göring, ont tous été mis en vente.

D’autres lots de vêtements et effets personnels de dirigeant nazis comme Heinrich Himmler et Rudolf Hess étaient proposés à la vente. « Les crimes des nazis sont banalisés », a déclaré le commissaire du gouvernement allemand chargé de l’antisémitisme Felix Klein au groupe de presse Funke. « Ils agissent comme s’ils vendaient d’une manière parfaitement normale des objets d’art historiques », a-t-il regretté mettant en garde contre « le danger que les reliques nazies deviennent des objets de culte » pour l’extrême droite.

En 2016, un mystérieux acheteur, qui se présentait comme un Argentin, s’était offert l’essentiel des effets personnels nazis mis aux enchères au cours d’une vente controversée, déboursant plus de 600.000 euros, selon les médias. Le Conseil central des juifs d’Allemagne avait manifesté son indignation face à cette vente, qualifiée de « scandaleuse et abjecte ».

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *