La Chine fabrique le « nouveau Hong Kong »

La Chine a désigné la province insulaire du sud, Hainan, comme port de libre-échange et offrira des incitations fiscales et commerciales pour attirer les entreprises et les touristes, dans le but apparent de fournir une alternative continentale à Hong Kong.

Le plan est d’ouvrir Hainan par étapes, avec des étapes intermédiaires en 2025 et 2035 avant de se transformer complètement en une ville portuaire de classe mondiale d’ici le milieu du siècle. « Nous allons essayer de faire en sorte que chaque jour compte vraiment pour garantir que toutes les politiques soient mises en place », a déclaré Liu Cigui, secrétaire du Parti communiste de Hainan, lors d’une conférence de presse conjointe tenue au début du mois. Les équipements de production, les véhicules, les yachts et les achats de biens de consommation par les résidents de Hainan sont immédiatement exonérés de droits de douane dans le cadre de l’initiative du port de libre-échange de Hainan. Les importations seront exemptées des taxes à la consommation et à la valeur ajoutée.

Donc « si vous achetez un yacht importé de 10 millions de yuans à Hainan, vous n’avez pas besoin de payer les 3,8 millions de yuans de taxes », a déclaré le gouverneur de Hainan Shen Xiaoming lors de la conférence de presse. Une usine sur l’île ne prélèvera aucune taxe sur les matières premières importées ou sur les produits finis exportés vers le continent. Dans le cas d’un producteur de viande, un bovin importé pour la transformation serait normalement soumis à un tarif pouvant atteindre 70% lors de l’exportation vers le continent. Le nombre de produits en franchise de droits augmentera à partir de 2025, selon les prévisions. Les produits toujours soumis à des tarifs seront inscrits sur une liste, tout le reste étant exempté.

A lire aussi:   Deux Canadiens poursuivis en Chine pour espionnage
A lire aussi:   Sommet Chine-Afrique sur le Coronavirus : la Chine annule une partie de la dette africaine

Entreprises et travailleurs

Les entreprises des secteurs subventionnés par le gouvernement verront leur taux d’imposition des sociétés de 25%, abaissé à 15%. D’ici 2035, le taux de 15% s’appliquera à tous les secteurs. il est aussi prévu que les travailleurs hautement qualifiés verront leur impôt sur le revenu plafonné à 15%. « Des taux progressifs de 3%, 10% et 15% seront mis en place d’ici 2035, rationalisés de 3% à 45% sur sept tranches d’imposition », rapportent les médias.

De plus, les gens pourront se rendre à Hainan pour affaires sans visa, un privilège actuellement limité aux voyages d’agrément. Hainan ouvrira également certains secteurs de services aux investisseurs étrangers. « Nous établirons une liste négative pour le commerce transfrontalier de services », a déclaré le vice-ministre du Commerce Wang Shouwen lors de la conférence de presse. « L’entrée de tous les métiers de services de ces trois formes en dehors de la liste négative sera autorisée. »

Commerce et investissement

Cette initiative facilitera le commerce, l’investissement, le financement transfrontalier, le transport réciproque et la circulation des personnes. « Le véritable objectif est de promouvoir des réformes structurelles sur le continent à partir de Hainan », a déclaré une source impliquée dans la rédaction du plan. Un plan plus détaillé circule parmi les responsables du Parti communiste au niveau du cabinet et au-delà, a indiqué la source. « L’objectif est que l’environnement des affaires rattrape Shanghai en 2025 et Hong Kong en 2035 », a déclaré un économiste du secteur public. Le commerce hors taxes, les faibles impôts progressifs sur le revenu et les restrictions plus souples ressemblent à ceux de Hong Kong.

Hainan et Hong Kong « sont plus complémentaires que concurrents », a déclaré Lin Nianxiu, directeur adjoint de la Commission nationale de développement et de réforme, l’organe de planification économique de la Chine, lors de la conférence de presse. « Par conséquent, Hainan n’aura pas d’impact négatif sur Hong Kong. » Pourtant, Hainan pourrait remplacer certaines fonctions actuellement exercées par Hong Kong. Bien que Hainan soit une province entièrement nationale, elle contient des boutiques hors taxes.

L’initiative des ports de libre-échange portera la limite individuelle des achats en franchise à 100 000 yuans contre 30 000 yuans auparavant. La liste des produits applicables sera également élargie. « Si vous souhaitez vous rendre à Hainan, je vous conseille de prendre de l’argent supplémentaire et de faire beaucoup de shopping », a déclaré le vice-ministre des Finances Zou Jiayi lors de la conférence de presse. Hong Kong pourrait voir une nouvelle baisse des acheteurs du continent.

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *