29.85Dakar

vendredi, 14 décembre 2018

Follow Us

Follow Us

Facebook: Les actionnaires demandent sa démission, Mark Zuckerberg réagit!

Les investisseurs de Facebook ont demandé au PDG de l’entreprise, Mark Zuckerberg, de démissionner de son poste de président, à la suite d’informations selon lesquelles l’entreprise aurait engagé une société de relations publiques pour calomnier ses critiques en faisant des liens vers George Soros.

Le directeur général de Facebook, Mark Zuckerberg, s’oppose à sa destitution au poste de président et espère continuer à travailler avec son numéro 2 de longue date, Sheryl Sandberg.

Zuckerberg a réagi à ces différentes pressions, lors d’une récente interview avec CNN, où il a abordé les controverses relatives au géant des médias sociaux. Il a déclaré que quitter son poste de président à court terme n’était «pas le plan» après que quelques grands actionnaires eurent proposé de le démettre de ses fonctions.

Selon des récentes données de Facebook, sa part du pouvoir de vote parmi les investisseurs de Facebook était de 59,9%, ce qui signifie que les actionnaires ne peuvent pas le forcer à se retirer, selon Dow Jones Newswires.

Le Times révèle que Facebook avait engagé une firme appelée Definers Public Affairs pour se venger ou diffuser des informations incendiaires sur ses détracteurs. Vendredi, un groupe de sénateurs démocrates a adressé une lettre pressante au réseau social pour obtenir plus de détails sur sa relation avec Definers. Au cours de l’entretien avec CNN, Mark Zuckerberg a expliqué qu’il avait appris l’implication de Definers avec Facebook en lisant l’article du New-York Times. « Je dirige l’entreprise. Je suis responsable de tout ce qui se passe ici », a-t-il déclaré. « Je ne pense pas qu’il s’agissait d’un cabinet de relations publiques en particulier, mais de la façon dont nous agissons. »

Si Mark Zuckerberg ne veut pas quitter sa place de président du conseil d’administration, qu’en est-il de ses subordonnées ? Pour sa numéro deux, Sheryl Sandberg, il a la même réponse. Pourtant, elle a été très critiquée pour sa gestion des crises. Mais Mark Zuckerberg ne va pas l’abandonner.

Sheryl est vraiment un élément important de cette entreprise et mène beaucoup d’efforts pour les nombreux enjeux auxquels nous faisons face. Elle est une partenaire importante pour moi depuis 10 ans. Je suis vraiment fier du travail que nous avons accompli ensemble et j’espère que nous travaillerons ensemble dans les décennies à venir.

Seul élément sur lequel Mark Zuckerberg semble prêt à faire un léger compromis ? Il reconnaît qu’il y a eu des problèmes mais il regrette cependant qu’on en parle autant. C’est sans doute pour cela qu’il a recours à une agence de communication pour… discréditer ses concurrents. Pas vraiment la meilleure approche possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *