Un terroriste recherché avec une prime de 10 millions de dollars sur sa tête nommé ministre de l'Intérieur dans le nouveau gouvernement des talibans -

Un terroriste recherché avec une prime de 10 millions de dollars sur sa tête nommé ministre de l’Intérieur dans le nouveau gouvernement des talibans

Un terroriste recherché avec une prime de 10 millions de dollars américains sur sa tête a été nommé ministre de l’Intérieur de l’Afghanistan par les talibans.

 

Les talibans ont annoncé mardi 7 septembre un gouvernement intérimaire en Afghanistan qui exclut les femmes et comprend le chef d’un groupe militant recherché par le FBI.

 

Les talibans ont nommé Sirajuddin Haqqani ministre de l’Intérieur. Haqqani est à la tête du réseau Haqqani – un groupe terroriste désigné par les États-Unis au Pakistan et en Afghanistan et ayant des liens étroits avec al-Qaida – et il a une prime de 10 millions de dollars américains sur sa tête.

 

Haqqani est accusé d’avoir supervisé certaines des pires atrocités de la campagne insurrectionnelle des militants, mais il prendra désormais le contrôle d’un ministère clé de l’administration talibane.

 

La liste des personnes les plus recherchées du FBI indique que Haqqani est recherché pour « un interrogatoire dans le cadre de l’attaque de janvier 2008 contre un hôtel à Kaboul, en Afghanistan, qui a tué six personnes, dont un citoyen américain ».

 

Un terroriste recherché avec une prime de 10 millions de dollars sur sa tête nommé ministre de l'Intérieur des talibans

 

 

« Il est soupçonné d’avoir coordonné et participé à des attaques transfrontalières contre les forces américaines et de la coalition en Afghanistan », a déclaré le FBI. « Haqqani aurait également été impliqué dans la planification de la tentative d’assassinat du président afghan Hamid Karzai en 2008. »

 

Sirajuddin Haqqani, le chef adjoint du mouvement, Yahoo News cite le Telegraph comme l’ayant rapporté.

 

Les talibans ont également nommé le mollah Mohammad Hassan Akhund, l’un des fondateurs des talibans, au poste de Premier ministre. Il est sur une liste noire des Nations Unies.

 

Et le mollah Abdul Ghani Baradar, cofondateur des talibans, a été nommé vice-Premier ministre.

 

Baradar a été capturé lors d’une opération américano-pakistanaise en 2010 et emprisonné au Pakistan jusqu’en 2018. Il a été libéré sous l’impulsion de l’administration Trump au milieu des pourparlers de paix entre les États-Unis et les talibans. Il a ensuite dirigé la délégation des talibans dans les négociations.

 

Le mollah Yaqoob, fils du défunt fondateur et commandant suprême des talibans, le mollah Omar, a été nommé ministre de la Défense. Et Amir Khan Muttaqi, un haut dirigeant taliban, a été nommé ministre des Affaires étrangères.

 

Malgré les promesses de mettre en place un nouveau gouvernement à base élargie, les talibans ont mis en place un cabinet entièrement composé de membres du groupe appartenant à l’ethnie pachtoune.

 

L’attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré lundi aux journalistes que les États-Unis n’étaient « pas pressés » de reconnaître officiellement le nouveau gouvernement afghan. Psaki a déclaré que l’administration Biden n’avait pas de calendrier sur cette question, mais a déclaré que « le monde surveillera » le comportement des talibans à l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *