Pape fary seye : SOMMES-NOUS LIBRES DE NOS OPINIONS? JE SUIS MATAR SENE !

Nos gouvernants se vantent toujours de la démocratie qui caractérise le régime politique au Sénégal. Est il important de rappeler que la démocratie se fonde sur des principes élémentaires de justice, d équité, de liberté d’expression et d’opinion dans le cadre civilisé du respect de la réglementation en vigueur. La démocratie encourage la citoyenneté active en poussant les jeunes à mutualiser leurs forces, émettre leurs opinions dans le cadre d’un débat d’idées enrichissant pour le développement de notre pays. C’est pour cette raison que les mouvements associatifs de jeunes, les groupements feminins, les partis politiques, les mouvements citoyens sont reconnus par notre État qui leur fournit le récépissé qui légalise leurs activités. En effet, la démocratie, s il est vraiment une réalité et non un slogan vidé de tout son sens, s’oppose à la dictature stalinienne, hitlérienne ou maoïste. Il est vrai que le fonctionnaire doit faire preuve de responsabilité en préservant jalousement son droit de réserve, mais le sanctionner en raison de son engagement politique constitue une violation flagrante des principes de la démocratie. A mon avis, autant les ministres et directeurs généraux ont le droit de s afficher en politique, autant les fonctionnaires devraient s’arroger de ce droit. Le sage négro-égyptien Amenemope deux siècles avant Jesus Christ disait : “N’accepte pas le cadeau d un homme puissant, pour priver l homme faible des égards auxquels il a droit. La vérité et la justice sont un don de Dieu.” Quant à Ptahotep, il dit « Si tu es dirigeant (un directeur) qui contrôle les affaires de beaucoup d’autres, recherche chaque acte bienfaisant, de façon à ce que ta conduite soit sans blâme. Grande est la justice dans ses effets, incontestée depuis le temps d’Osiris”.
La justice est le seul fondement de la paix et de la stabilité sociale. Le pouvoir passe, la vie continue et l’histoire retiendra.
Quand on a une âme forte, on peut traverser toutes les épreuves tout en sachant que l homme se fait dans la contrainte. Un natif de Diourbel imbu de la philosophie mouride, un habitant de Ker Cheikh imbu de la philosophie Baye Fall est deja bien préparé à toutes les épreuves qui n egaleront jamais celles deja subies par nos guides qui nous eclairent le chemin.
En tant que diourbellois et connaissant bien Matar Sene, je ne pouvais ne pas manifester tout mon soutien moral à un homme qui fait toutes les bonnes actions imaginables pour le développement de Diourbel.
JE SUIS MATAR SENE, le digne fils de son terroir.
Fait à Diourbel le 05/01/2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *