Nigéria : plus d’une cinquantaines de femmes et d’enfants libérés des mains de Boko Haram

L’armée nigériane a déclaré avoir sauvé 54 personnes, dont 29 femmes et 25 enfants, détenues en captivité par le groupe extrémiste Boko Haram.

Un porte-parole de l’armée, Sagir Musa, a annoncé lundi que les troupes nigérianes avaient sauvé les captifs lors d’une opération de ratissage menée le week-end dans l’État de Borno. Sagir a déclaré que les combattants de Boko Haram avaient fui les villages avant l’arrivée des troupes. Boko Haram est connu pour les enlèvements fréquents des femmes et des enfants.

Le groupe jihadiste a débuté ses attaques et ses enlèvements dans le nord-est du Nigéria et s’est étendu aux pays voisins : Tchad, Cameroun et Niger. En avril 2014, 276 filles ont été enlevées à l’école secondaire publique à Chibok. Plus de 100 d’entre elles sont toujours portées disparues. Le président Buhari depuis son arrivée au pouvoir, a déclaré vouloir faire de la lutte contre Boko Haram une priorité mais les résultats sur le terrain depuis environ 6 ans ne sont pas très convaincants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *