29.85Dakar

vendredi, 14 décembre 2018

Follow Us

Follow Us

Nigeria-Crime rituel: il tue sa mère et couche avec son cadavre

Akpobome Samuel, 18 ans, a choqué sa communauté après avoir tué sa mère et entretenu des relations sexuelles avec son cadavre.

L’incident qui a choqué plus d’un s’est produit, lundi 29 octobre 2018, dans un appartement loué situé au 8B Market Road, à Ologbo, dans la municipalité de Ikpoba-Okha LGA de l’État d’Edo au Nigeria.

Le suspect a étranglé sa mère, Gift Samuel, et a couché avec son corps sans vie avec l’espoir que l’argent coulerait à flot plus tard.

La mère de la victime, Maria Gabriel, aurait découvert le drame lorsqu’elle est allée chez sa fille vers 6 heures du matin pour l’inviter dans une église voisine pour une prière du matin.

En conséquence, le fils meurtrier, Samuel, aurait rapidement ouvert la porte et tenté de s’échapper, mais aurait été rattrapé par des voisins qui l’ont remis à la police d’Ologbo.

La police a retrouvé dans la pièce des dessous tachés de sperme appartenant au suspect et à sa mère décédée.

Après son arrestation, Samuel a déclaré:

“Je voulais utiliser ma mère pour des rituels. J’ai 18 ans. Mon père est décédé. Celui qui m’envoie se fait appeler One Love. Il m’a dit d’utiliser ma mère dans un rituel pour avoir de l’argent. Il a promis de me donner 50 000 nairas si je tuais ma mère et si je couchais avec elle.
Il a dit que je devrais couper l’oreille et les doigts de ma mère et les lui apporter. Je voulais couper les oreilles et les doigts avant que les gens n’entrent. J’ai couché avec ma mère une seule fois. J’ai pressé le cou de ma mère pour la tuer pendant qu’elle dormait. Le One Love vend de la drogue. Il a mis quelque chose dans le verre qu’il m’a donné et il m’a dit d’aller tuer ma mère.

Le jour où je suis allé chez lui avec des policiers, l’homme s’était enfui.

Je me sens maintenant très mal parce que les gens m’ont battu. J’ai fait ce que le ritualiste m’a dit.
Le médecin indigène m’a dit de tuer ma mère et de coucher avec son cadavre, mais il ne m’a pas dit le nombre de jours pour coucher avec elle. .
.
Il m’a dit de garder son cadavre dans la pièce pendant deux jours, mais j’ai été surpris quand je ne pouvais plus la garder. Ma mère ne m’a pas offensé. Je l’ai tuée à cause de l’argent.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *