Le président ivoirien reste muet sur sa candidature en 2020

Le président ivoirien Alassane Ouattara se dit prêt à veiller à ce que des sondages pacifiques aient lieu dans la nation ouest-africaine plus tard cette année.

Le président s’exprimait lors d’un événement organisé par Chatham House à Londres. Ouattara était en ville pour le premier sommet Royaume-Uni – Afrique qui s’est tenu lundi, quelques jours avant la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

La session avait pour thème: «Élections en Côte d’Ivoire en 2020: assurer la stabilité et l’inclusion», dans le cadre de sa présentation, le président a présenté le modèle ivoirien de développement économique de 2012 à 2019.

Je veux rassurer l’auditoire sur la stabilité politique et le contrôle de la situation sécuritaire en Côte d’Ivoire et réitérer mon engagement à œuvrer pour l’organisation d’élections pacifiques, libres, transparentes et démocratiques.

“Je veux rassurer l’auditoire sur la stabilité politique et le contrôle de la situation sécuritaire en Côte d’Ivoire, et réitérer mon engagement à travailler pour l’organisation d’élections pacifiques, libres, transparentes et démocratiques”, a-t-il déclaré.

Le président est toutefois resté muet quant à savoir s’il sera ou non candidat aux prochaines élections. Ouattara avait déclaré plus tôt cette année qu’il proposerait des «modifications à la constitution du pays»: https: //www.africanews.com/2020/01/07/ivorian-president-wants-to-amend-constitution/ même s’il a détraqué les déclarations de l’opposition selon lesquelles il envisage de mettre de côté les opposants aux élections présidentielles de cette année.

Lors des cérémonies marquant le Nouvel An, Ouattara a déclaré: «Au premier trimestre de l’année, je soumettrai au Parlement des propositions de modification de la constitution.»

L’objectif est de rendre la constitution “plus cohérente … pour consolider davantage l’état de droit et rapprocher les institutions de nos concitoyens”, a-t-il déclaré.

Il est en fonction depuis 2010, il a obtenu un second mandat en 2015 avec des élections censées avoir lieu pour son remplacement. L’un de ses principaux rivaux, l’ancien allié et président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, est actuellement en exil forcé.

La Côte d’Ivoire, l’un des plus grands producteurs de cacao au monde, a connu une brève guerre civile avant l’entrée en fonction de Ouattara. Le pays a été stable pendant la majeure partie de la dernière décennie, à l’exception d’une mutinerie de soldats qui menaçait de fermer l’économie, a-t-il été résolu par la suite.

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *