La femme la plus riche d’Afrique pourrait se présenter à la présidence angolaise

La fille exilée de l’ancienne présidente angolaise, Isabel dos Santos, pourrait envisager de se présenter aux rapports de la présidence.

Isabale, qui est la femme la plus riche d’Afrique selon Forbes, a connu des moments difficiles depuis que son père a quitté le pouvoir en 2017.

Dans une interview accordée mercredi à la chaîne de télévision portugaise RTP, elle a déclaré que rejoindre le groupe et chercher le plus haut bureau du pays était une possibilité: “C’est possible … je ferai tout ce que je dois faire pour défendre et servir mon pays.”

Le successeur de son père, Joao Lourenco, a resserré les liens avec l’ancienne première famille depuis qu’elle a pris le pouvoir. La dernière décision du gouvernement est le gel des avoirs d’Isabel dans le pays.

Le dernier poste qu’elle a occupé au gouvernement était celui de chef de la compagnie pétrolière nationale, Sonangol, Lourenco l’a licenciée après avoir pris ses fonctions. Son frère Jose Filomeno a également été licencié à la tête du Fonds souverain angolais, puis arrêté avec d’autres pour des délits liés à la corruption.

À la fin de l’année dernière, un tribunal angolais a ordonné la saisie des actifs et des comptes bancaires d’Isabel. Son mari Sindika Dokolo et son partenaire Mario Leite da Silva étaient deux autres personnes affectées. Isabel a toujours maintenu son innocence et accusé le gouvernement de chasse aux sorcières.

Des élections doivent avoir lieu en Angola en 2022, à l’expiration du mandat actuel de Lourenco. Isabel devra rentrer chez elle et trouver une base politique pour commencer ses rêves si elle décide de le poursuivre. Le parti au pouvoir, le MPLA , est actuellement aux mains de Lourenco, qui est également le chef du parti.

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *