Coronavirus : les barrières africaines commencent à lâcher, le mal s’accélère sur le continent

Le nombre de cas, en Afrique, a dépassé les 600 000, résultat que la pandémie, sur le continent de 54 pays, continue de s’accélérer.

L’Afrique a franchi le demi-million de cas, il y a moins d’une semaine. Il compte désormais plus de 610 000 cas confirmés. L’Afrique du Sud compte le plus de cas, avec plus de 287 000. Les hôpitaux publics sud-africains se remplissent déjà, et le gouvernement a imposé, dimanche soir, une interdiction de ventes d’alcool avec effet immédiat, pour aider à libérer des lits d’hôpital. Le retour des ventes d’alcool, le 1er juin dernier, a été considéré comme la source d’une augmentation des admissions aux urgences, ainsi qu’une augmentation du nombre de femmes et d’enfants tués.

D’autres pays, durement touchés également, sont aux prises avec des pénuries de matériel médical et de personnel. Le Nigéria, le pays le plus peuplé d’Afrique, qui compte plus de 33 000 cas, commence également à sentir une pénurie de matériels médicaux. Les prévisions de l’OMS et de plusieurs organismes internationaux étaient alarmantes pour l’Afrique, avec plus de 300.000 morts estimés. Le continent tente, tant bien que mal, de résister à la maladie, mais les cas et les décès semblent s’accélérer, ces dernières semaines. L’Afrique compte, à ce jour, 13 513 décès.

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *