Burkina Faso : la riposte énergique des gendarmes aux djihadistes

Un détachement de la gendarmerie burkinabé a été la cible d’une attaque armée dans le nord du pays mercredi. Les forces de l’ordre cette fois-ci ont opposé une riposte énergique et plusieurs assaillants ont été mis hors d’état de nuire, a rapporté l’AFP.

Au moins vingt terroristes et un gendarme ont été tués lors de l’affrontement entre les forces de l’ordre et des djihadistes armés dans la province du Soum au Burkina Faso. Les assaillants ont pris pour cible le poste de gendarmerie d’Arbinda dans le nord du pays. Selon une source sécuritaire citée par l’AFP, « un détachement de la gendarmerie d’Arbinda a été la cible d’une attaque terroriste cet après-midi… Au cours de la riposte, une vingtaine de terroristes ont été neutralisés et divers matériels dont de l’armement et des motocyclettes ont été récupérés. Malheureusement, un élément de la gendarmerie a été mortellement touché ».

Les forces burkinabés ont ensuite lancé une « opération de ratissage » dans la région afin de débusquer et de neutraliser d’autres terroristes, indique la même source. Cible de plusieurs attaques terroristes, le Burkina Faso a perdu en un mois plus d’une centaine de soldats dans des attaques djihadistes. Plusieurs fois le groupe Etat Islamique a revendiqué les attaques qui ciblent particulièrement des positions militaires. Outre l’EI, Al Qaida est aussi très actif dans la région et les deux groupes terroristes avec d’autres groupes armés, sèment la terreur dans le Sahel.


Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *