Angleterre: Julian Assange arrêté par la police londonienne

L’Équateur a remis Julian Assange aux autorités britanniques, mettant fin au bras de fer qui a laissé le controversé fondateur de WikiLeaks à l’ambassade de l’Équateur à Londres pendant près de sept ans.

L’Équateur, qui a interrogé Assange alors qu’il faisait face à une enquête suédoise pour  viol en 2012, a déclaré qu’il annulait l’asile en raison de son « comportement discourtois et agressif » et de la violation des conditions de son asile. La police de Londres a arrêté Assange à l’ambassade, affirmant que celle-ci était « au nom » des autorités américaines et britanniques.

La Suède a abandonné son enquête sur les crimes sexuels en mai 2017. Assange avait toujours nié les allégations. Mais il risque toujours un an de prison en Grande-Bretagne dans une affaire datant de 2012. Toutefois, ce qu’il craint le plus, c’est avant tout l’extradition vers les États-Unis, qui enquêtent sur lui pour espionnage, publication de documents gouvernementaux sensibles et coordination avec la Russie.

beninwebtv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *