[Vidéo] John McAfee, le génie de l’informatique retrouvé pendu dans une prison en Espagne

Il a inventé et donné son nom à l’un des premiers logiciels antivirus, a été prof de maths et gourou de yoga, millionnaire et soupçonné de meurtre, avant d’être retrouvé mort dans une prison près de Barcelone. Crime story revient cette semaine sur les gloires et déboires de l’excentrique John McAfee.


John McAfee est l’homme aux mille vies : professeur de mathématiques, ingénieur, inventeur d’un programme antivirus qui porte son nom, millionnaire, candidat à l’élection américaine, puis taulard. Né en Angleterre juste après la Seconde Guerre mondiale, McAfee grandit aux côtés d’un père alcoolique et violent qui se suicide alors que John n’a que 15 ans. Installé aux États-Unis, le jeune homme s’inscrit à la fac où il se passionne pour les mathématiques, l’informatique, et les drogues, qu’il goûte toutes : cocaïne, cannabis, LSD.

Diplômé quand même, John devient professeur dans une université de Louisiane d’où il est renvoyé après avoir eu des relations sexuelles avec l’une des étudiantes. Mais son génie de l’informatique va le transformer en un richissime homme d’affaires. 1 987 est l’année du succès où il invente l’un des premiers logiciels antivirus : les commandes affluent et les dollars pleuvent par millions. À 49 ans, en 1994, John McAfee vend ses parts et se retire dans le Colorado pour se consacrer au Yoga, une passion zen mais qu’il continue de mélanger avec l’alcool et les drogues.
 
Il ouvre un mystérieux laboratoire dans la jungle

En 2008, la crise financière ruine John en partie. Il part pour le Belize, un micropays d’Amérique centrale et paradis fiscal, où il ouvre un mystérieux laboratoire au milieu de la jungle. Il prétend y produire des antibiotiques à base de plantes locales mais les autorités le soupçonnent plutôt d’y fabriquer des drogues de synthèse. Désormais paranoïaque, entouré de molosses et de gardes du corps, John se dispute avec l’un de ses voisins, Gregory Faull, qui se plaint des chiens de McAfee, trop bruyants. Quelques jours plus tard, à l’automne 2012, Faull est retrouvé mort, tué par balles dans sa piscine. Soupçonné d’avoir planifié le meurtre, McAfee s’enfuit au Guatemala pour y demander l’asile, avant de réussir à rentrer aux États-Unis en simulant des problèmes de santé.

John a désormais l’âge d’être grand-père mais il continue à brûler sa vie : drogues, alcool, et s’entourent de jeunes femmes. Devenu le roi de la provocation sur les réseaux sociaux, McAfee se porte même candidat en 2016 puis en 2019 aux primaires des élections américaines pour défendre le parti libertarien.

 
Le fisc est à ses trousses plus impôts impayés

Mais la justice le rattrape : il est condamné au civil pour le meurtre de son ancien voisin au Belize et doit régler 25 millions de dollars. Le fisc aussi est à ses trousses pour impôts non payés. John décide alors de fuir par la mer à bord de son yacht géant baptisé « The great mystery », direction l’Europe. En octobre 2020, il est arrêté à Barcelone, en Espagne, à la demande des autorités américaines et incarcéré en attente de son extradition. Le 23 juin 2021, un tribunal espagnol valide son extradition. McAfee est retrouvé pendu le soir même dans sa cellule, un suicide selon les autorités, une fin que refusent sa femme et ses avocats qui penchent pour un meurtre. Tout le monde peut au moins s’accorder sur un point : John McAfee l’enfant terrible de l’informatique ne pouvait pas mourir paisiblement dans son lit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.