27Dakar

mercredi, 24 octobre 2018

Follow Us

Follow Us

  • Home
  • /
  • buzz
  • /
  • insolites
  • /
  • USA : les injections de silicone ruinent la vie d’un mannequin

USA : les injections de silicone ruinent la vie d’un mannequin

Dans ses débuts, en voulant être un mannequin de grande-taille à succès, Anivia Cruz-Dilworth n’avait pas hésité à se diriger vers le marché noir pour qu’on lui administre des injections censées lui offrir des f*sses rebondies.

Actuellement, la jeune américaine vit un pire cauchemar, le regret d’avoir pris cette décision en toute naïveté sans penser aux conséquences néfastes qui en découleraient plus tard. Dans un témoignage sur la chaine OWN TV de Oprah Winfrey dans l’émission Fix my life du 6 janvier, Anivia Cruz-Dilworth explique comment les injections de Silicone ont ruiné sa vie.

 

Il y a quelques années, cette belle jeune femme était un mannequin assez sollictée. À cette époque, Anivia, qui travaillait pour l’agence Wilhelmina, était loin de s’imaginer que l’univers de la mode finirait par lui apporter plus de déboires que de gloire.

Un jour, Anivia décide de s’offrir un plus gros postérieur. Aux Etats-Unis, rien de plus simple. La chirurgie esthétique est monnaie courante, surtout dans le monde du mannequinat. Anivia a fait recours à des injections de silicone à bas prix, ne pouvant se permettre d’aller voir un chirurgien de Beverly Hills.

Malheureusement, la belle femme tombe sur un praticien sans licence, qui utilise des substances nocives n’ayant rien à faire à l’intérieur d’un corps humain. « Je n’avais pas assez d’argent, et j’ai trouvé quelqu’un à un prix abordable », confie l’invitée de l’émission Fix my life.

Les coûts des injections étant tellement abordables, Anivia en devient accro : « C’était comme de l’héroïne. Je ne pouvais pas m’arrêter. » C’est à ce moment que sa vie bascule. Anivia, qui pensait décrocher d’autres contrats grâce à ces injections, finit par en perdre : “Je voulais un contrat de modèle. J’ai commencé ces injections pour mes f*sses… Et ensuite, je n’ai pas pu garder mon poids. J’ai commencé à mincir, mais mes f*sses étaient si grosses et mon corps devenait si fin que je ne signais plus de contrat : je ne pouvais rentrer dans aucun vêtement.”

Les souffrances d’Anivia ne s’arrêtent pas là. Ses f*sses commencent à lui faire mal de telle sorte qu’elle ne peut même plus dormir la nuit. « Mes nerfs sont endommagés à cause de cela. J’ai des lésions tissulaires et des gonflements sévères (…) Cette substance étrangère fait partie de moi maintenant », explique-t-elle.

Aujourd’hui, l’ex-mannequin, avoue être sous antalgiques toutes les cinq heures. Elle sait qu’il n’y a plus rien à faire à part accepter son nouveau corps qui est loin de combler ses attentes.

Source: femmeactuelle.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *