Togo: Faure Gnassingbé investi pour son quatrième mandat

Le président Faure Gnassingbé a été investi ce dimanche 3 mai pour son quatrième mandat à la tête du Togo.

Le fils du général Gnassingbé Eyadéma a entamé ce dimanche, un nouveau quinquennat à la présidence togolaise. Placée sous la tutelle des membres de la cour constitutionnelle et son président Aboudou Assouma, la cérémonie s’est déroulée au palais de la présidence à Lomé. Compte tenu de la crise sanitaire mondiale due au coronavirus, seulement une centaine de personnalités dont les présidents d’institutions et quelques membres des missions diplomatiques accréditées au Togo ont pu assister à la cérémonie.

Élu à l’issue d’un scrutin controversé et contesté par l’opposition, Faure Gnassingbé qui a succédé à son défunt père en 2005 va devoir former un nouveau gouvernement. Cette équipe aura la lourde mission de mener la politique sociale que les togolais attendent, de maintenir le cap sur le plan économique et d’assurer la sécurité, notamment sur le plan sanitaire. C’est une nouvelle ère qui s’est ouverte ce dimanche dans l’histoire politique de ce petit pays ouest-africain dirigé d’une main de fer par Gnassingbé père pendant 38 ans.

Kodjo Agbéyomé réduit au silence!

Avant la prestation de serment, le régime de Lomé a pu contenir la foudre de l’opposant qui conteste les résultats officiels de la présidentielle du 22 mars. Le 21 mars dernier, l’ancien premier ministre Kodjo Agbéyomé avait été arrêté puis libéré trois jours plus tard sous contrôle judiciaire avec deux autres opposants au régime. Dès lors, il est interdit de se prononcer sur les résultats du scrutin et de sortir du territoire national sans autorisation préalable.

Pour rappel, avec ses 70,78 % des suffrages devant son challenger direct(19,46 %), Faure Gnassingbé a étouffé l’espoir des aspirants à une alternance à la tête du Togo.

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *