Rwanda : Kagamé au banc des accusés, après la disparution d’un responsable de l’opposition

Un membre de parti d’opposition rwandais a disparu depuis 30 jours et son épouse a déclaré ne plus avoir aucun espoir de retrouver son mari et accuse le parti au pouvoir rapporte la BBC.

Joselyne Mwiseneza a déclaré qu’elle ne savait pas si son mari, Eugène Ndereyimana, était mort ou en vie. Le politicien, qui représentait le parti d’opposition FDU-Inkingi à l’est du pays, a été porté disparu le 15 juillet. Mme Mwiseneza a déclaré que les autorités ne lui avaient pas donné de nouvelles de lui. «Les enfants sont trop tristes, ils ne savent pas ce qui se passe, ils n’arrêtent pas de me demander où papa est parti. C’est trop difficile pour moi », a déclaré Mme Mwiseneza.

Victoire Ingabire, dirigeante de FDU-Inkingi, a déclaré que Habarugira Jean Damascène, qui occupait le même poste que M. Ndereyimana, a également disparu en 2016. Son corps a été découvert par la suite. Mme Ingabire, critique du gouvernement rwandais, a déjà condamné le meurtre de membres de l’opposition. Son assistant personnel, Anselme Mutuyimana, a disparu en rentrant chez lui en mars 2019. Son corps a ensuite été retrouvé dans une forêt. Le gouvernement rwandais a précédemment nié toutes accusations de persécution de l’opposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *