Présidentielle 2020 : « Nous allons gagner au premier tour », Alassane Ouattara

Le président Alassane Ouattara se dit confiant pour la présidentielle d’octobre 2020. A l’occasion de la traditionnelle cérémonie de vœux organisée ce dimanche 2 février à Abidjan, le patron du RHDP a annoncé que son parti passera dès le premier tour du scrutin présidentiel qui aura lieu dans 9 mois.

Le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) est résolument engagé pour remporter la présidentielle dès le premier tour. Selon son chef, le président Alassane Ouattara, la coalition au pouvoir remportera sa victoire sans appel dès le premier tour du vote. « Personne ne peut nous battre. Nous allons gagner au premier tour », a-t-il expliqué, avant d’ajouter que le parti couvre mieux le territoire national que n’importe quelles formations politiques. A l’en croire, le RHDP a « 153 sur 255 députés, 128 mairies sur 201 sur l’ensemble du territoire, 24 régions sur 31 ». Des chiffres qui rassurent l’état-major des Houphouëtistes.

Cette élection qui s’annonce tendue marquera un tournant décisif dans la vie sociopolitique de la Côte d’Ivoire. Si le locataire du palais d’Abidjan n’a pas fait cas de sa candidature, il reste tout de même un argument de poids pour son parti. Élu en 2010 puis réélu en 2015, Alassane Ouattara peut toujours se représenter à la prochaine présidentielle selon les dispositions de la loi fondamentale révisée en 2016. Il a récemment affirmé que, si des gens de son âge sont candidat, il le sera également.

La CEI, une question préoccupante !

Installée dans des conditions peu ordinaires, la commission électorale indépendante (CEI) ne fait toujours pas l’unanimité au sein de la classe politique ivoirienne. Dans cette institution chargée d’organiser l’élection, les plus grands partis de l’opposition ne sont pas représentés. Ce qui fait planer le doute sur ce processus électoral annoncé très tendu aux pays des Éléphants. Ces faits rappellent la crise post-électorale de 2010-2011 qui a coûté la vie à plusieurs milliers de morts.

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *