Près de 4000 bombes découvertes dans l’université polytechnique de Hong Kong

Après avoir pris le contrôle de l’université polytechnique de Hong Kong qui était assiégée par les manifestants, la police a annoncé la découverte d’environ 4.000 bombes à essence pendant la corvée de nettoyage du campus, rapporte la BBC.

Le campus a été le théâtre d’une impitoyable confrontation entre manifestants et policiers, et jeudi, les manifestants étant partis, les policiers sont entrés. Une fois le campus sécurisé, une opération de nettoyage a été entreprise par les forces de l’ordre. Selon BBC, ils y ont trouvé 3.989 bombes à essence ; 1 339 articles explosifs; 601 bouteilles de liquide corrosifs; et 573 armes. Un arsenal qui aurait été conçu par les manifestants qui se sont barricadés sur le campus pendant deux semaines. Les policiers ont fini de sécuriser l’institution et l’ont maintenant rendue à la direction de l’université.

Les manifestants s’étaient retranchés dans l’enceinte de l’université et s’y étaient barricadés armés de briques, de bombes à essence et même d’arcs et de flèches et ont attaqué les lignes de police pendant le siège. La police a réagi en bouclant le terrain de l’université en emprisonnant plus d’un millier de manifestants à un moment donné. La semaine dernière, la plupart des manifestants se sont rendus ou se sont échappés.


Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *