Outre la santé, le tabac nuit gravement à l’environnement

Le tabac pollue l’environnement. Chaque seconde 137.000 mégots de cigarette sont jetés par terre dans le monde. Or ces déchets photo-dégradables polluent les villes, les fleuves et surtout les océans. Plusieurs solutions doivent être envisagées pour réduire l’influence de ces déchets non recyclables.

Le mégot -reste d’une cigarette après usage- nuit gravement à la santé de la planète. Ils paraissent inutiles mais s’avèrent plus nocifs que d’autres déchets. Chaque année, ils sont environ 72 milliards à être disséminés dans la nature. Souvent laissés sur les trottoirs et dans les caniveaux, ces filtres terminent leur vie dans les fleuves, les rivières ou encore les océans du fait du parcours des égouts. Dans les océans par exemple, ils représentent 40 % des déchets qui menacent la biodiversité aquatique.

Selon une étude, un mégot de cigarette contient en moyenne 4000 substances nocives dont la nicotine, l’éthylphénol, des résidus de pesticides, des métaux lourds, des gaz toxiques tels que l’ammoniaque et l’acide cyanhydrique. Il peut à lui seul contaminer près de 500 litres d’eau.

Pire encore, un mégot en contact avec le sol ne se dégrade pas rapidement. Il prend au moins une décennie avant de disparaître. Sa réutilisation ou son ingestion peut provoquer des vomissements chez les enfants. Sa consommation est aussi très dangereuse pour les animaux qui fréquentent les espaces publiques ou les décharges.

Des mesures pour réduire l’impact des mégots sur la nature

Les mégots sont des mauvais candidats au recyclage, compte tenu de la présence à l’intérieur d’eux des substances cancérigènes. Néanmoins, des options pourraient être envisager pour réduire leurs impacts sur l’environnement. Tout d’abord, les industriels spécialisés dans la fabrication des cigarettes doivent inscrire sur les boites un message expliquant le caractère nocif des filtres sur l’environnement. Les autorités quand eux pourrait contraindre les fumeurs pollueurs à payer des amendes. A leur niveau, les fumeurs doivent également prendre le soin de jeter les mégots dans une poubelle ou encore se déplacer avec un cendrier portable.

Afin de laisser une planète plus vivable aux générations futures, il faut que chacun à son niveau revoit ses attitudes envers l’environnement. Nous devons impérativement faire attention à ce que nous consommons et à ce que nous jetons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *