Monnaie et crédit : 5366,3 milliards mobilisés en mai -

Monnaie et crédit : 5366,3 milliards mobilisés en mai

A fin mai 2019, la situation estimée des institutions de dépôts, comparée à celle de la fin du mois précédent, fait ressortir une expansion de la masse monétaire. En contrepartie, une diminution des actifs extérieurs nets et un renforcement de l’encours des créances intérieures sont notés sur la période.

 La masse monétaire a progressé de 104,8 milliards, en variation mensuelle, pour atteindre 5366,3 milliards, à fin mai 2019. Cette évolution est perceptible à travers les dépôts transférables et la circulation fiduciaire qui ont respectivement augmenté de 86,5 milliards et 25,3 milliards. Quant aux autres dépôts inclus dans la masse monétaire, ils ont baissé de 7,1 milliards, en variation mensuelle, pour ressortir à 1622,2 milliards, à fin mai 2019. Sur un an, la liquidité globale de l’économie est en expansion de 526,9 milliards ou 10,9%, à fin mai 2019. Les actifs extérieurs nets des institutions de dépôts sont chiffrés à 1792,5 milliards à fin mai 2019, en baisse de 82,2 milliards ou 4,4% par rapport à la fin du mois précédent. Cette situation est imputable à la Banque centrale dont la position extérieure nette s’est dégradée de 125,3 milliards pour s’établir à 1169,1 milliards. Quant aux banques primaires, elles ont enregistré une augmentation de 43,1 milliards de leurs actifs extérieurs nets sur la période. Comparativement à fin mai 2018, les actifs extérieurs nets des institutions de dépôts ont baissé de 213,6 milliards ou 10,6%, à fin mai 2019. L’encours des créances intérieures des institutions de dépôts s’est renforcé de 260,5 milliards, entre fin avril et fin mai 2019, pour se situer à 4931,9 milliards. Cette progression est attribuable aux crédits nets à l’administration centrale qui sont évalués 665,3 milliards et aux créances sur les autres secteurs, estimées à 4266,6 milliards. Sur un an, l’encours des créances intérieures des institutions de dépôts s’est renforcé de 850,5 milliards ou 20,8%, à fin mai 2019.

Zachari BADJI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *