Migration en Afrique : « Laissez-nous circuler sur notre continent », le cri de cœur des OSC

 

En marge de la semaine de la migration qui se tient à Marrakech au Maroc du 4 au 11 décembre 2018, les Organisations de la société civile (OSC) africaine ont lancé un cri de cœur à l’endroit des Etats africains pour la libre circulation des africains sur le contient.

Dans un manifeste intitulé « Laissez-nous circuler sur notre continent », dix (10) OSC africaines ont déploré les difficultés encourues par les acteurs de la société civile pour l’obtention de visa du Maroc dans le cadre de la participation à la semaine de la migration. « Au moment où nos collègues européens, américains ou asiatiques, usant de leur exemption de visa pour le Maroc, prenaient leur billet d’avion pour Marrakech, nous Africains, étions encore en train d’attendre que le Royaume chérifien veuille bien nous délivrer un visa », peut-on lire dans le manifeste des OSC africaines.

Selon elles, les délégations africaines à Marrakech ont dû payer plus cher leurs billets d’avion par rapport aux délégations des autres continents en raison du retard dans la délivrance du visa marocain. Une situation, qui pour les OSC, est intolérable à l’heure de l’adoption du Pacte Mondial pour les Migrations. « Nous  sommes des humains comme les autres. Le même sang coule dans nos veines. Nous avons les mêmes capacités, richesses ou intelligences que nos frères et sœurs des autres continents. Nous ne pouvons donc comprendre pourquoi autant de discriminations à notre égard et autant de barrières créées contre le désir des populations africaines de vivre en fraternité sur leur sol », ont-elles indiqué.

Les Organisations de la société civile africaine ont donc dénoncé les Etats africains qui continuent de jouer le jeu de l’Occident contre l’intégration africaine au nom de la lutte contre l’immigration clandestine. Elles disent refuser la volonté de cantonner les Africains dans leur pays en renforçant les contrôles aux frontières, dans les déserts, sur les mers et dans les aéroports. Elles appellent donc toutes les organisations soucieuses du droit à l’égalité de tous sur cette terre de se joindre à elles en signant le « Laissez-nous circuler sur notre continent ».

Les organisations signataires du manifeste : l’Observatoire Ouest Africain des Migrations, ATTAC-APASH (Congo), Confédération des Organisations Syndicales Indépendantes du Bénin (Bénin), Confédération des Syndicats Autonomes du Bénin (Bénin), Confédération Général des Travailleurs du Bénin (Bénin), Centrale des Syndicats du Privé et de l’Informel du Bénin (Bénin), Centrale des Syndicats Unis du Bénin (Bénin), Union Nationale des Syndicats de Travailleurs du Bénin (Bénin), REALIC (Côte d’Ivoire), Visions Solidaires (Togo).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *