Le nombre de morts du Sida en chute libre dans le monde

770. 000 personnes sont mortes du Sida l’année dernière à travers le monde. Alors qu’en 2017, la maladie avait coûté la vie à 800 000 personnes. Cette nouvelle baisse représente une réduction d’un tiers du nombre de morts depuis 2010 selon un rapport publié mardi par l’ONUSIDA. Cette réduction est à mettre à l’actif de l’accès de plus en plus large au traitement.

En effet, en 2018, ils étaient plus de trois séropositifs sur 5 dans le monde – 23,3 millions sur 37,9 – à suivre des traitements antirétroviraux. Ces traitements permettent de ne plus transmettre le virus du sida s’ils sont pris correctement.

C’est environ dix fois plus qu’au milieu des années 2000. Cette nouvelle donne, indique le rapport, s’explique par des progrès réalisés en Afrique du Sud et de l’Est, régions abritant la moitié de la population touchée par le virus à l‘échelle mondiale.

Mais, derrière ces progrès, se cache le revers de la médaille, c’est-à-dire, le nombre de nouvelles infections dans le monde qui ne baisse pas assez. En 2018, il était stable par rapport aux années précédentes, soit 1,7 million. À cela, il faut ajouter, des financements insuffisants pour mieux combattre la pandémie dans certains pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *