Le Mali sous embargo : Les (graves) conséquences pour le Sénégal

Les sanctions infligées (fermeture des frontières terrestres, maritimes et aériennes) par la Cedeao au Mali risquent d’avoir de fâcheuses conséquences sur l’économie sénégalaise.

En effet, le corridor Dakar-Bamako joue un rôle vital dans les échanges commerciaux entre le Mali et le Sénégal.

Ce, avec un trafic d’un million de camions par jour qui rapportent 253 milliards de FCFA à notre économie.

Interrogé par L’Observateur, Babacar Ndiaye, spécialiste des relations internationales, renseigne que le Mali est le premier client commercial du Sénégal dans la zone Uemoa.

D’après lui, les exportations du Sénégal à destination du Mali sont chiffrées à plus de 200 milliards de Fcfa, selon l’édition 2019 de la Note d’analyse du commerce extérieur de l’ANSD.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.