Le constructeur BMW s’excuse et rappelle plus 100.000 vehicules

content_image

Des Bmw s’embrassent …

Le constructeur automobile allemand BMW a présenté ses excuses lundi pour la série de voitures qui ont pris feu en Corée du Sud, des incidents qui font l’objet d’une enquête, à la demande du gouvernement, pour s’assurer que le groupe allemand n’a pas tardé à rappeler les 100.000 véhicules concernés.

“Nous présentons nos excuses plates et sincères pour avoir suscité de l’inquiétude et de l’anxiété à certains de nos clients, à la population et au gouvernement avec ces récents problèmes de feux”, a déclaré Kim Hyo-joon, dirigeant de la division coréenne de BMW, lors d’une conférence de presse à Séoul.

30 voitures s’embrasent

Plus de 30 voitures BMW, principalement des berlines 520d, ont pris feu cette année en Corée du Sud, obligeant le groupe bavarois à émettre un avis de rappel pour remplacer un composant défectueux destiné à réduire les émissions des moteurs diesel. “Nous présentons aussi nos excuses sincères aux clients victimes des derniers incidents”, a ajouté le responsable de la marque en inclinant expressément sa tête devant les caméras.

Appel sérieux du ministère Cette conférence de presse intervient après un “appel sérieux” du ministère des Transports sud-coréen au constructeur bavarois, l’invitant à répondre au scandale “de manière plus responsable”. Le ministère avait déjà averti BMW la semaine dernière que des “mesures strictes” seraient prises “si des problèmes (étaient) détectés”.

Causes du problème

Le constructeur a annoncé que le problème n’était “pas spécifique à la Corée” et a incriminé le refroidisseur du système de recirculation des gaz d’échappement (RGE) pour ces incidents. Celui-ci génère des dépôts excessifs et provoque l’embrasement des moteurs. “La même fréquence (de ces incidents) a été observée dans d’autres régions”, a indiqué le vice-président de BMW en charge de la qualité Johann Ebenbichler, sans préciser quels pays étaient concernés.

Rappel en Europe

L’entreprise bavaroise a utilisé les même programmes et composants informatiques pour ses véhicules en Europe et a déclaré qu’elle avait décidé d’entreprendre les “mêmes campagnes” de rappel qu’en Corée du Sud. Le rappel concernant 42 modèles équipés d’un moteur diesel en Corée du Sud doit commencer le 20 août où une voiture importée sur six vient d’Allemagne.

Demandes d’indemnités

BMW est attaqué par 17 clients qui demandent chacun 4.500 dollars (3.872 euros) d’indemnités pour les dommages, selon leur avocat Ha Jong-seon qui assure que des douzaines de propriétaires vont encore se joindre à l’action collective. Le groupe bavarois a écoulé en Corée du Sud 39.000 voitures de marque BMW, Mini et Rolls-Royce au cours des six premiers mois de l’année 2018, selon l’Association coréenne des importateurs et distributeurs d’automobiles Association.

Auteur: 7sur7.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *