L’Angola demandera l’extradition d’Isabel dos Santos – Procureur général

Les autorités angolaises se sont engagées à explorer tous les moyens possibles pour ramener Isabel Dos Santos, la fille de l’ancien président du pays. Des milliers de documents récemment divulgués ont affirmé que Dos Santos, surnommée la femme la plus riche d’Afrique, avait fait fortune en arrachant le peuple angolais.

S’exprimant lundi à la radio publique, Helder Pitra Gros, procureur général d’Angola, a déclaré qu’il invoquerait des mécanismes internationaux pour ramener Isabel Dos Santos dans le pays.

Le procureur n’a pas précisé quels canaux ils utiliseraient pour ramener Dos Santos. Elle a cessé de vivre en Angola après le départ de son père, Jose Eduardo dos Santos, en 2017.

Dos Santos nie les allégations faites lors des fuites. Elle dit qu’elle est la cible d’une campagne visant à la discréditer, elle et son père.

La justice angolaise accuse Isabel dos Santos, ainsi que son mari d’avoir détourné, plus d’un milliard de dollars d’entreprises publiques telles que la compagnie pétrolière publique Sonangol.

Dans le cadre des accusations, Dos Santos a été giflé avec un gel des avoirs par un tribunal de Luanda à la fin de 2019. Elle est l’une des victimes de premier plan de la guerre contre la corruption du président Joao Lourenco qui a commencé lorsque Dos Santos a été démis de ses fonctions de patron de Sonangol en 2017.

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *