23.79Dakar

dimanche, 18 novembre 2018

Follow Us

Follow Us

L’âge de puberté des garçons est lié à celui de leur mère- Étude

Chez les filles comme chez les garçons, les premiers signes de la puberté surviendraient au même moment que ceux de leur propre mère lorsqu’elle était adolescente. C’est ce qui ressort d’une étude menée auprès de plus de 15 000 enfants.

Menée auprès de 15 822 enfants (7 697 garçons et 8 125 filles), l’étude révèle que plus tôt les femmes ont leurs premières règles, plus tôt leur garçon entre en puberté, et vice-versa. Les chercheurs danois ont ici et ont recueilli des données auprès de leurs mères, notamment l’âge de leurs premières règles.

Nous avons constaté que les mères qui déclaraient avoir eu leurs premières règles plus tôt que les autres voyaient leur fils présenter des signes de puberté commençant plus tôt que leurs pairs. La plus grande différence a été constatée lorsque les poils ont commencé à pousser sur les aisselles, ce qui a commencé environ deux mois et demi plus tôt en moyenne, leur voix s’est cassée presque deux mois plus tôt, l’acné a commencé à se développer près de deux mois plus tôt, et leur première éjaculation a eu lieu presque un mois et demi plus tôt”, a détaillé le Dr Nis Brix, co-auteure de l’étude. A l’inverse, si les mères avaient leurs règles plus tard que leurs pairs, leurs fils développaient des symptômes de puberté plus tard que les autres.

L’âge de la puberté chez les garçons et les filles a progressivement diminué dans le monde entier.

Au Royaume-Uni, il commence actuellement environ un mois plus tôt, tous les dix ans. Et l’âge moyen actuel est de 11 ans pour les filles et de 12 ans pour les garçons

Les experts attribuent cela à l’amélioration de la santé et de la nutrition dans le monde industrialisé, mais des études ont également montré un lien entre l’obésité et le début précoce de la puberté.

En 2015, une étude a indiqué que l’apparition précoce ou tardive de la puberté était liée à un risque accru de diabète, d’obésité, de ménopause précoce et de maladie cardiovasculaire.

Chez les filles, une puberté précoce était définie comme commençant entre huit et onze ans, tandis qu’une puberté tardive commençait entre 15 et 19 ans. Chez les garçons, une puberté normale commençait entre neuf et 14 ans.

Une étude américaine réalisée en janvier explique que la puberté précoce chez les filles était également liée à la probabilité accrue de problèmes de santé mentale à l’adolescence et à l’âge adulte.

“Des facteurs à la fois génétiques et environnementaux ont indéniablement une influence sur le choix du moment de la puberté”, a déclaré Christine Wohlfahrt-Veje, chercheuse à l’Université de Copenhague et l’un des auteurs principaux d’une étude menée en 2016 sur la puberté et le choix du moment.

Les garçons et les filles héritent des mères et des pères, mais les marqueurs précoces de la puberté, l’apparition des seins et des poils pubiens chez les filles sont moins dépendants de la génétique et donc davantage de facteurs environnementaux tels que les schémas de croissance de l’enfant et éventuellement d’autres expositions environnementales.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *