La dépouille d’Abou Bakr Al-Baghdadi et celle de Ben Laden, un destin commun

Le chef de Daech Abou Bakr Al-Baghdadi a été tué dans un raid américain en Syrie dans la nuit du samedi au dimanche selon le président Donald Trump. Le mardi 29 octobre, un officiel américain a indiqué que son corps était immergé en mer.

« Il est mort lâche », « il est mort dans la brutalité » avait affirmé Donald Trump depuis la Maison Blanche dimanche dernier pour confirmer le décès du plus grand dirigeant de l’Etat Islamique. Selon un responsable du Pentagone cité par le Point, la dépouille d’Abou Bakr Al-Baghdadi avait été immergée en mer après le raid militaire américain contre le repaire du chef du groupe Etat islamique (EI) en Syrie dans la région d’Idlib. Cette inhumation du terroriste le plus recherché du monde entier rappelle le cas de l’ex-patron d’Al-Qaïda Oussama Ben Laden.

Cet ennemi des Etats-Unis avait été tué dans une opération d’élites en Pakistan sous la présidence de Barack Obama en 2011. Récemment, le locataire de la Maison Blanche a confirmé la mort du fils de Ben Laden considéré comme l’héritier d’Al-Qaïda. Ces victoires successives constituent des thèmes de campagne pour le dirigeant républicain, candidat à sa propre succession en 2020.

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *