Internet: Plus de 10 millions de lignes comptabilisées au Sénégal

Le Sénégal compte 10.943.014 lignes internet à fin juin 2019, selon  les statistiques de la Direction générale de la planification et des politiques économiques. Ce qui montre un  accroissement de 1,6% en rythme trimestriel et de 9,4% sur une base annuelle. Les utilisateurs de l’internet mobile 2G/3G/4G représentent 97,6% du parc internet à fin juin 2019. A cette date, le taux de pénétration sur ce segment de marché est estimé à 69,5%. Pour ce qui est de la téléphonie mobile, segment leader du marché des télécommunications, elle a globalisé un parc de 17.112.921 lignes, en progression de 0,8% par rapport à la fin du premier trimestre et de 6,1% en glissement annuel. S’agissant du volume des communications émises, il est ressorti à 5,9 milliards de minutes au deuxième trimestre, contre 6,03 milliards au trimestre précédent. Sur un an, le volume des communications du segment mobile s’est accru de 0,5%. Pour sa part, le trafic de messages textes (SMS) a atteint 1,06 milliards d’unités au deuxième trimestre de 2019, se confortant de 1,2% par rapport au trimestre précédent et de 29,5% en rythme annuel. Au total, le taux de pénétration de la téléphonie mobile s’est situé à 108,8% à fin juin 2019. Pour ce qui est de la téléphonie fixe, le parc global s’est encore conforté au deuxième trimestre de 2019 pour s’établir à 312.044 lignes. Ce dynamisme est attribuable au volet résidentiel, les lignes professionnelles ayant diminué de 0,08% sur la période. Sur une base annuelle, le parc de lignes fixes a augmenté de 6,7% au deuxième trimestre de 2019, portant le taux de pénétration sur ce segment de marché à 2%. D’après  la Direction générale de la planification et des politiques économiques, l’avènement de deux nouveaux fournisseurs d’accès internet (FAI) et d’un nouvel opérateur de téléphonie fixe a favorisé une bonne orientation de la branche « information et communication », notamment sa composante communication, entre les deux premiers trimestres 2019. La sous-branche « autres activités d’information et de communication » s’est aussi bien orientée sur une base annuelle  de 4,5% au deuxième trimestre et 4,8% sur le premier semestre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *