Fusillade meurtrière en Russie dans une école du centre du pays -

Fusillade meurtrière en Russie dans une école du centre du pays

Sept personnes ont été tuées au moins, mardi 11 mai, dans une fusillade dans une école de Kazan au centre de la Russie. Le tireur, un adolescent, a été interpellé.

Au moins sept morts, c’est le bilan encore provisoire d’une fusillade qui a éclaté dans un collège de la ville de Kazan en Russie. De nombreux blessés sont à déplorer. Un adolescent, soupçonné d’être à l’origine de la fusillade, a été arrêté. Selon le dirigeant du Tatartsan, république musulmane de Russie dont Kazan est la capitale, le suspect arrêté était âgé de 19 ans. Il serait un ancien élève de l’établissement selon des informations données par la presse russe. « Il avait un permis de port d’armes »,

Collège numéro 175 de la ville de Kazan

« Nous avons entendu une explosion dans le bâtiment de l’école. Nous voyons une forte fumée », a indiqué dans la matinée un témoin à Ria Novosti. « J’étais en classe. J’ai d’abord entendu une explosion, puis des coups de feu », a également expliqué une enseignante de l’école.

Intervention des forces de l'ordre dans l'école de Kazan, le 11 mai 2021.

Intervention des forces de l’ordre dans l’école de Kazan, le 11 mai 2021. MAX ZARECKIY via REUTERS – MAX ZARECKIY

Selon des images vidéo tournées par des riverains, plusieurs élèves ont tenté de s’échapper en sautant par les fenêtres du troisième étage du bâtiment. Pour l’instant, les motivations des deux assaillants ne sont pas connues. Il pourrait s’agir d’une réplique de la tuerie de Kertch en 2018, qui avait fait 19 morts dans un lycée de cette ville située en Crimée.

Roustam Minnikhanov, chef de la république du Tatarstan, s’est rendu sur place. Il a évoqué une « tragédie pour notre pays, et pour notre République », raconte le correspondant de RFI à Moscou, Daniel Vallot. Une journée de deuil national sera observée demain. « C’est un grand malheur. Les victimes sont des collégiens qui étaient en dernière année. Ils ont péri ici, au troisième étage. L’enquête est en cours, toutes les forces de sécurité sont déployées, et toute l’aide nécessaire sera apportée à l’école et aux familles. Aujourd’hui, c’est une grande tragédie pour notre République et pour notre pays », a déploré Roustam Minnikhanov.

Sécurité renforcée

Les autres écoles de Kazan ont été placées sous surveillance et des mesures renforcées de sécurité ont été décidées. La ville est située à environ 700 kilomètres à l’est de Moscou, dans le centre du pays.

Ce drame est relativement rare dans la région, puisque le contrôle des armes y est strict. Toutefois, les incidents violents impliquant des élèves augmentent ces dernières années. Le président russe, Vladimir Poutine, a ordonné, dans la foulée, un passage en revue des règles autorisant le port d’armes en Russie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *