Pourquoi faut-il éviter de dormir avec un soutien-gorge

Mythe ou réalité ? Il est souvent dit que Marylin Monroe dormait avec un soutien-gorge afin de garder une poitrine ferme. Sauf que les médecins s’accordent à dire que le fait de dormir avec un soutien-gorge n’a aucun impact sur le maintien de la poitrine.

En effet, en position allongée, les seins sont naturellement épargnés par la gravité. Le port d’un soutien-gorge la nuit n’a donc pas d’intérêt, d’autant plus que la fermeté des seins dépend de facteurs comme la génétique (= l’élasticité naturelle de la peau), la grossesse, les pertes et gains de poids, le fait de fumer ou encore des activités sportives très intensives.

Inconfortable et dangereux

D’une manière générale, les experts nous recommandent de ne pas utiliser de soutien-gorge pendant la nuit. Une étude, réalisée par des médecins anthropologues, nous met en garde sur cette pratique. Le soutien-gorge comprime plusieurs glandes et canaux lymphatiques, gênant la filtration et l’élimination des toxines de manière naturelle, par le biais du drainage lymphatique.
Il faut également se souvenir qu’un grand nombre de ces fonctions s’exercent durant la nuit. Le port d’un soutien-gorge peut alors entraîner l’apparition de rétention d’eau qui, sur le long terme, peut elle-même provoquer des troubles comme l’apparition de kystes, de nodules fibreux ou de tumeurs. C’est un risque important.

Les soutiens-gorge peuvent comprimer les seins, ainsi qu’une partie des aisselles, entraînant ainsi une libération de toxines par la lymphe. Ce problème circulatoire peut s’aggraver avec la présence d’un autre facteur: le tissu du soutien-gorge provoque une augmentation de la température de la poitrine, un effet qui se révèle nocif sur le long terme.

Un sein précancéreux dispose généralement d’une température plus élevée que celle d’un sein en bonne santé. Il apparaît donc dangereux de maintenir cette température élevée la nuit, en utilisant un soutien-gorge que nous portons déjà durant toute la journée.

Un autre facteur à prendre en compte est le fait que le sein a besoin d’être en mouvement pour permettre à la lymphe de circuler. Ceux qui défendent l’utilisation du soutien-gorge le font également de manière nuancée : il n’est pas bon de le porter plus de 7 heures par jour. Et ils précisent bien qu’il n’est pas bon de l’utiliser pendant la nuit.

La poitrine a besoin d’être libre, de bouger pour permettre une bonne circulation de la lymphe. Nous vous rappelons une dernière fois que cette circulation de la lymphe et du sang est nécessaire pour que les toxines ne s’accumulent pas, pour qu’elles puissent être éliminées et pour ne pas qu’elles se stockent dans les seins.

Si vous portez un soutien-gorge car vous vous sentez confortable comme cela, parce qu’il améliore l’aspect de votre poitrine ou tout simplement parce que vous y êtes habituée, nous vous recommandons de ne pas le faire plus de 7 heures d’affilée.

Si vous faites partie de ces femmes qui ne peuvent se passer de soutien-gorge durant la nuit, il existe des modèles qui sont spécialement adaptés à cette pratique. Ce sont des sous-vêtements spécialement conçus pour dormir. Quel est leur secret ? Ils disposent d’une forme conçue pour séparer les seins et éviter ainsi l’apparition des petites rides disgracieuses qui se forment lorsque les seins sont pressés l’un contre l’autre. Ils sont fait en coton, ne disposent pas de baleine et permettent la transpiration. Vous pourrez bouger sans même sentir sa présence, tout en étant protégée et en bénéficiant de leur confort.

Mais, souvenez-vous, n’utilisez que des soutiens-gorge adaptés à votre taille. Évitez ceux qui ont des coutures qui oppressent les seins, ou ceux qui disposent de baleines métalliques inconfortables. La meilleure option reste de se passer totalement de ce sous-vêtement durant la nuit.

koumpeu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *