Covid-19: la France interdit l’usage de l’hydroxychloroquine pour traiter les malades

Le gouvernement français a abrogé, ce mercredi 27 mai, les dispositions dérogatoires, autorisant la prescription de l’hydroxychloroquine contre la Covid-19 à l’hôpital, en France.

Selon un décret publié au Journal officiel, le gouvernement d’Edouard Philippe a interdit l’usage de l’hydroxychloroquine dans le traitement des patients atteints du coronavirus, hors essais cliniques. En effet, la décision fait suite à un avis défavorable du Haut conseil de la santé publique. Depuis fin mars, une décision collégiale des médecins avait autorisé la prescription de l’hydroxychloroquine (médicament dérivé de l’anti-paludéen chloroquine) à titre dérogatoire à l’hôpital et uniquement pour les patients gravement atteints.

Par ailleurs, une étude scientifique a remis en cause l’efficacité de l’hydroxychloroquine, estimant qu’il a des effets néfastes et secondaires sur la santé des patients. Un avis qui avait poussé le ministre de la santé, Olivier Véran, et le gouvernement à revoir leur copie.

« Etude foireuse »

Ardent défenseur de l’hydroxychloroquine, médicamentent antipaludéen, le professeur Didier Raoult a qualifié l’étude de « foireuse« . Pour le directeur de l’IHU Méditerranée-Infection, cette étude ne révèle pas la réalité sur le terrain. « Comment voulez-vous qu’une étude foireuse faite avec du big data change ce que nous avons vu ? Ne croyez pas que je vais changer d’avis parce qu’il y a des gens qui font du big data, qui est une fantaisie complètement délirante, qui prend des données dont on ne connaît pas du tout la qualité et mélange tout”, a-t-il dénoncé.

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *