Côte d’Ivoire : plusieurs cadres du PDCI placés sous mandat de dépôt pour atteinte à la sureté de l’Etat

Soupçonnés de complot contre l’autorité de l’Etat, le secrétaire exécutif en chef du PDCI, Maurice Kakou Guikahué, et cinq autres cadres du parti, sont placés sous mandat de dépôt. Selon Me Suy Bi Emile, Ezaley George Philippe, Kamagaté Brahima et Aminata N’Diaye, qui avaient été interpellés dans le cadre de la même enquête, ont été relâchés.

Ces arrestations font suite à la saisie du procureur de la République par l’Etat ivoirien au sujet de la création d’un Conseil National de Transition que préside le président du PDCI, Henri Konan Bédié. Dans sa conférence de presse le vendredi dernier, le procureur de la République a jugé “d’acte de sédition” les appels de l’opposition à la désobéissance civile et au boycott actif de la présidentielle ainsi que la création du Conseil national de transition.

Depuis vendredi, le parquet a annoncé des poursuites judiciaires à l’encontre de plusieurs cadres de l’opposition. Activement recherché, le président du FPI, Pascal Affi N’Guessan, a été arrêté dans la nuit du vendredi à samedi 07 novembre 2020. Henri Konan Bédié n’a été arrêté ni séquestré en raison de son âge, selon les explications du procureur de la République, Adou Richard.

beninwebtv

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *