Corruption dans la justice: Et si Bamba Dièye était l’interprète des magistrats sénégalais ?

Souleymane Téliko, président de l’Union des magistrats du Sénégal : « Il y a des entraves à l’effectivité de l’indépendance de la justice ».

– Cheikh Bamba Dièye, leader du Fsd / Bj : « Les juges sont au service de Macky Sall… »
Ne disent-ils pas la même chose en des termes différents, puisque la synonymie parfaite n’existe pas ?
Je ne comprends pas l’attitude de Téliko qui aurait saisi la justice alors que M. Dièye n’a fait que répercuter sa pensée. S’il y a « entraves à l’effectivité de l’indépendance de la justice », il faut se demander d’abord par quels moyens celles-ci s’exercent. Or en l’espèce, ainsi que le souligne l’opposant sénégalais, on peut présumer que la corruption soit érigée en mode opératoire.
L’usage du pluriel aurait posé problème. Allah lui-même utilise la première personne du pluriel quand il nous parle dans le Coran. Pour autant, seul un fou le croirait non singulier. Pour le reste, dites-nous si maintenant le Sénégal est un régime de « parti unique » et de « pensée unique » et on vous rétorquera que ce pays ne s’accommodera jamais de la dictature. Cette dictature peut ramper, elle peut marcher sur ses genoux, mais elle ne sera jamais debout ! a-t-il constaté.

 

Saliou Badiane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *