Coronavirus : 14 personnes placées en quarantaine s’échappent de leur hôtel à Banjul

Les autorités gambiennes sont à la recherche de 14 personnes qui se sont échappées d’un hôtel de Banjul où elles ont été placées en quarantaine par mesure de précaution contre le nouveau coronavirus.

Le groupe faisait partie des 32 passagers arrivés mercredi à bord d’un vol en provenance du Royaume-Uni et placés en quarantaine dans un hôtel de Banjul, la capitale de la Gambie.

Dans un communiqué diffusé jeudi, le ministre de la Santé Ahmadou Lamin Samateh a déclaré que certains passagers mis en quarantaine “étaient apparemment devenus agressifs”, et ont cassé les portes de l’hôtel avant de s’enfuir.

”Cet incident est “très, très préjudiciable” et crée “un risque pour la nation tout entière. “Nous les recherchons. Nous essayons de connaître les nationalités de ceux qui se sont échappés”.

“Ces gens qui ont fui, nous les suivons pour avoir plus amples informations. Ce qui est bien, est que nous avons leurs coordonnées, nous avons leurs numéros de téléphone, et pour certains, leurs adresses, et cela va nous faciliter la vie. Certains d’entre eux nous permettent de les suivre. Nous les suivons donc et nous les retrouverons. “

Le directeur de la promotion de la santé et de l‘éducation de la Gambie a déclaré que les évadés se plaignaient de la taille de leurs chambres d’hôtel.

“Ils se plaignent également de la taille de la chambre, c’est une chambre d’hôtel typique. Mais ils ne veulent tout simplement pas y rester, ils ne veulent pas être mis en quarantaine et c’est pourquoi ils font toutes ces allégations sur le ministre de la Santé. “ A déclaré Modou Njie.

La Gambie a enregistré mardi son premier cas de coronavirus ; une femme en provenance du Royaume-Uni.

Dans une allocution télévisée, le président Adama Barrow avait annoncé l’interdiction des rassemblements publics et la fermeture des écoles pour trois semaines à partir de mercredi. Par ailleurs, les voyageurs arrivant de pays touchés par la pandémie seront placés en quarantaine pendant deux semaines.

Soulignant la difficulté de faire respecter ces règles, Modou Njie, un haut responsable du ministère de la Santé, a déclaré que de nombreux passagers arrivés mercredi n‘étaient pas coopératifs depuis le début et avaient rechigné à monter dans le bus allant à l’hôtel.
Il a ajouté que 14 personnes au total se sont ensuite enfuies de cet hôtel où elles avaient été placées en quarantaine.

AFP

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *