Biden s’engage à être « un président qui rassemble et non pas qui divise »

ÉTATS-UNIS – Joe Biden a remercié ce samedi 7 novembre les électeurs américains pour lui avoir offert une « victoire convaincante » et s’est engagé à être « un président qui rassemble et non pas qui divise », comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

Le démocrate, qui a battu Donald Trump à l’issue d’une campagne très acrimonieuse, a appelé les Américains à ne plus traiter leurs « opposants comme des ennemis ».
Il est « temps de guérir l’Amérique », a-t-il lancé devant des centaines de partisans réunis dans son fief de Wilmington, dans l’État du Delaware. « Voyons-nous, parlons-nous », « donnons nous une chance », a-t-il insisté dans ce discours de victoire aux accents enflammés.

« J’ai fait campagne pour restaurer l’âme de l’Amérique, reconstruire la colonne vertébrale de cette nation, la classe moyenne, et faire que l’Amérique soit de nouveau respectée dans le monde », a encore dit le président élu.
Sans un mot pour son adversaire, l’ancien vice-président de Barack Obama a dit comprendre la « déception » des électeurs de Donald Trump, qui refuse d’admettre sa défaite.
« Moi-même, j’ai perdu des élections, mais (…) il est temps de laisser de côté les rhétoriques abrasives, de faire baisser la température », a-t-il déclaré.
« Je travaillerai aussi dur pour ceux qui n’ont pas voté pour moi, que pour ceux qui m’ont choisi », a encore promis ce vieux routier de la politique, âgé de 77 ans.
Une cellule de crise sur le Covid-19 mise en place dès lundi
Par ailleurs, Joe Biden a annoncé qu’il mettrait en place dès lundi une cellule de crise sur le coronavirus, rassemblant des scientifiques et des experts, pour combattre le principal défi actuellement posé à l’exécutif américain.
« Lundi, je mettrai en place un groupe composé de scientifiques et d’experts » afin qu’ils travaillent « sur un plan qui entrera en vigueur dès le 20 janvier 2021 », jour de son investiture, a déclaré le président élu.
En cette semaine d’élection présidentielle, le pays a enregistré une nette recrudescence de l’épidémie, avec des nombres records de nouvelles contaminations depuis plusieurs jours.
Les États-Unis ont ainsi enregistré ce samedi plus de 122.000 nouveaux cas positifs de Covid-19 en 24 heures, selon un comptage de l’AFP effectué à 20h30 locales à partir des chiffres de l’université Johns Hopkins, qui fait référence.
Dans le même temps, 991 personnes sont décédées du virus aux États-Unis, de loin le pays le plus endeuillé au monde. La première puissance mondiale recensait au total samedi soir plus de 237.000 décès depuis le début de la pandémie, et 9,8 millions de cas.

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *