Bayern Munich : l’avenir de Julian Nagelsmann ne tient plus qu’à un fil !

 

Prometteuse, la collaboration entre Julian Nagelsmann et le Bayern Munich tourne au fiasco. Après un début de saison décevant, le prodige du coaching allemand de 35 ans est fortement menacé.

C’est dans l’excellence qu’on reconnaît les grands clubs et le Bayern Munich ne fait pas figure d’exception. Malgré un départ canon cette saison, le Rekordmeister pioche en championnat. Après 3 victoires initiales, le club bavarois vient d’enchaîner trois matches nuls (Borussia Mönchengladbach 1-1, Union Berlin 1-1 et VfB Stuttgart 2-2) jusqu’à ce samedi. Sur la pelouse d’Augsbourg, le Bayern Munich n’aura jamais trouvé la solution et s’est incliné 1-0. Une première défaite de la saison qui fait très mal et qui confirme les maux offensifs des Bavarois. Ces derniers sont désormais cinquièmes à cinq points du surprenant leader qui est l’Union Berlin. S’il n’a pas encore péril dans la demeure, les dirigeants du club allemand ne vont pas attendre trop longtemps et la pression s’accentue clairement autour de Julian Nagelsmann à l’instar des déclarations du directeur sportif Hasan Salihamidzic la semaine dernière : «l’entraîneur doit trouver comment tourner et faire jouer son équipe ensemble. Je suis en colère parce que ce que nous avons proposé aujourd’hui n’était pas suffisant. Je le suis pour la première fois cette saison. A cause de nous-mêmes. Si vous êtes devant au tableau d’affichage et que vous pouvez aggraver le score, vous devez tout donner dans les dix dernières minutes.»

Obtenant un succès 2-0 contre le FC Barcelone, le Bayern Munich avait rassuré même si tout n’était pas parfait avant finalement de retomber dans ses travers. Déjà contesté en fin de saison dernière avec notamment l’élimination en quart de finale de la Ligue des Champions contre Villarreal et des choix assez discutables, Julian Nagelsmann est de nouveau au cœur des discussions. Sous contrat jusqu’en juin 2026, le technicien a d’ailleurs paru particulièrement agacé après la nouvelle défaite contre Augsbourg : «je ne vais viser aucun joueur aujourd’hui. La tendance négative récente n’est pas bonne. Beaucoup de choses doivent changer. Je vais réfléchir, puis nous verrons comment les choses se passent à partir d’ici. Je vais réfléchir à propos de cette situation. Nous n’avons pas gagné depuis quatre matchs. Je suis un peu inquiet. Nous n’avons pas conclu plusieurs occasions et en avons concédé peu. Nous ne pouvons pas gagner comme ça en Bundesliga. Nous avons des problèmes contre les équipes solides physiquement. Maintenant, il n’y a plus d’excuses, nous avons besoin de victoires.»

Une clause secrète

Clairement la victoire est le maître mot qui doit circuler dans le vestiaire bavarois, car la presse outre-Rhin égratigne le technicien passé par Hoffenheim et le RB Leipzig. Kicker notamment explique que : «les voix critiques de l’équipe pénètrent de plus en plus le monde extérieur.» Ce qui veut dire que les joueurs commencent à douter du technicien allemand. Oliver Kahn en visite lors de l’Oktoberfest a essayé de calmer l’incendie : «nous n’avons pas affaire à d’autres entraîneurs maintenant, nous sommes totalement convaincus de Julian.» Pour autant une ombre plane au-dessus de Julian Nagelsmann et il s’agit de Thomas Tuchel. Le technicien allemand de 49 ans qui est libre depuis 12 jours et son éviction de Chelsea fait figure de candidat idoine pour les Bavarois. Il avait d’ailleurs failli venir en 2018 en Bavière avant finalement d’aller au PSG, le Bayern Munich se rabattant sur Niko Kovac.

Désir des dirigeants du club allemand depuis quelques années, Thomas Tuchel est d’ailleurs particulièrement apprécié par Oliver Kahn et Hasan Salihamidzic les nouveaux hommes forts du club comme l’a souligné Bild. D’ailleurs le média allemand a aussi évoqué d’une date limite pour Julian Nagelsmann pour inverser la tendance négative. Opposé le vendredi 30 septembre à Leverkusen en Bundesliga et le mardi octobre à Plzen en Ligue des Champions, le Bayern Munich se déplacera à Dortmund le 8 octobre. Relégué à trois points des Marsupiaux, le Rekordmeister ne peut pas voir son principal rival prendre le large. Pour autant, une clause secrète dans le contrat du coach complique les choses selon Sport Bild. Ainsi, celle-ci prévoit qu’à la fin de chaque saison du contrat de Julian Nagelsmann l’indemnité diminue, mais qu’en cas de départ en cours de saison, les deux parties pourraient librement convenir du montant. Ce qui veut dire que le Bayern Munich sera vraisemblablement obligé de mettre la main à la poche et de façon conséquente. Menacé, Julian Nagelsmann dispose au moins d’un parachute doré si les prochaines semaines continuent de tourner au vinaigre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.