Algérie : Bouteflika promet une élection anticipée en cas de victoire

Abdelaziz Bouteflika ne cède pas à la pression de la rue.

Le président algérien sera bel et bien candidat à sa propre succession lors de la présidentielle du 18 avril. Sa candidature pour un cinquième mandat a été déposée dimanche au Conseil constitutionnel par son directeur de campagne. Le président sortant étant hospitalisé en suisse depuis une semaine.

Algérie : Bouteflika promet une élection anticipée en cas de victoire

Mais Bouteflika, 82 ans, au pouvoir depuis 20 ans, et diminué par les séquelles de l’AVC dont il a été victime en 2013, s’il est élu, n’assurera qu’un service minimum à la tête de son pays. Il s’est, en effet, engagé dimanche à ne pas aller au bout de son prochain mandat éventuel.

Il promet d’organiser une élection présidentielle anticipée à laquelle il ne participera pas. La date de ce scrutin, sera arrêtée à l’issue d’une conférence nationale, a-t-il indiqué dans une lettre lue à la télévision nationale.

Une réponse peut-être, à la vague de protestation contre sa candidature qui ne faiblit pas.

Reste à savoir si cette promesse suffira à calmer cette fronde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *