A peine parents, Meghan Markle et le prince Harry au cœur d’un scandale financier

Au lendemain de la naissance de son premier enfant avec le prince Harry, l’ancienne actrice de la série « Suits: avocat sur mesure », Meghan Markle serait au centre d’un scandale financier.

La duchesse Meghan Markle a accouché le lundi 6 mai 2019. Et déjà, elle fait la polémique. En effet, un post Instagram de Meghan Markle et du prince Harry, qui fait de la publicité détournée pour le business d’une amie de la duchesse, a été pointé du doigt par les internautes. Dans ladite publication, datant du 1er mai, le duc et la duchesse de Sussex ont « mis en lumière » neuf comptes qui promeuvent le bien-être mental, comme ils l’expliquent en légende. Selon Gala, cette publication annonce la semaine de sensibilisation à la santé mentale, qui se tiendra du 13 au 19 mai outre-Manche. Ainsi, jusque là, tout va encore bien.

Plusieurs milliers de livres…

Dans sa parution du samedi 11 mai 2019, le Daily Mail rapporté par Gala relève que l’un des comptes Instagram qu’Harry et Meghan invitaient à suivre avec cette publication appartenait à une certaine Taryn Toomey. Il s’agirait d’une amie de Meghan Markle qui avait notamment participé à sa baby shower organisée à Manhattan, en février 2019. Pour Gala, le post d’Harry et Meghan a été perçu par les internautes comme une publicité détournée pour les retraites fitness organisées par l’amie de la duchesse. Mieux, The Daily Mail indique que la page Instagram de Taryn Toomey a gagné des milliers de followers à la suite de cette publication.

« Une fois sur son compte Instagram, il est possible d’accéder à son site web, The Class, et de réserver l’un de ces séjours au prix fort, ou même d’acheter ses produits bien-être moyennant plusieurs centaines de livres« .

Un faux pas de Meghan et Harry? 

Suite à cette maladresse des jeunes parents du petit Archie, certains internautes demandant à Meghan et Harry « pourquoi ils n’avaient pas choisi de mettre en lumière uniquement des comptes d’associations à but non lucratifs oeuvrant pour la santé mentale, plutôt que de faire de la publicité pour des entreprises privées ». « La famille royale doit être la plus irréprochable possible”, a rappelé la biographe royale Penny Junor dans les colonnes du Daily Mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *