Un nouveau médicament anti-VIH tue 99% du virus lors du premier essai humain

Un nouveau médicament contre le VIH créé par des chercheurs israéliens a réussi son premier essai clinique sur l’homme.

À la fin de l’essai, il a été découvert que le médicament, appelé Gammora, créé par Zion Medical, une société de biotechnologie israélienne, était capable d’éliminer 99% des cellules infectées par le VIH dans le corps humain.

Selon un communiqué publié par la société et disponible sur  PR Newswire , Gammora a pu éliminer jusqu’à 90% du virus au cours des quatre premièressemaines de l’essai.

Zion Medical a développé le médicament Gammora en collaboration avec l’Université hébraïque de Jérusalem et le Sirion Biotech en Allemagne.

Le médicament est conçu pour attaquer et tuer les cellules infectées par le VIH dans le corps humain sans causer de dommages aux cellules saines.

Dans le cadre de l’étude, les chercheurs ont assigné au hasard neuf patients participants de l’hôpital Ronald Bata Memorial en Ouganda à recevoir différentes doses de Gammora entre quatre et cinq semaines en juillet et août de cette année.

Alors que le nouveau médicament anti-VIH en est encore à sa première étape d’exploration, les résultats ont déjà laissé espérer qu’un remède contre le virus redoutable serait possible.

«La plupart des patients ont présenté une réduction significative de la charge viraleallant jusqu’à 90% par rapport aux valeurs initiales au cours des quatre premières semaines», a déclaré le Dr Esmira Naftalim, responsable du développement chez Zion Medical.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *