Santé : des études scientifiques incitent les femmes à ne pas mettre de soutiens-gorge

 

Très rares sont les femmes qui se passent du port de soutien-gorge. C’est une pratique qui s’est imposée de génération en génération. Pour diverses raisons, adolescentes et femmes matures en portent pour satisfaire aux exigences de la société. Une femme sans soutien-gorge donne lieu à des interprétations qui mettent cette dernière en déphasage avec les règles sociétales.

Selon les résultats des recherches du Dr. Gregory Heigh, relayés par le site Apost.com, 90% des femmes peuvent découvrir de grandes améliorations dans leur maladie fibrokystique du sein lorsqu’elles ne portent plus de soutien-gorge. Mieux, il fait un lien entre les dommages causés par le drainage lymphatique et le port excessif du soutien-gorge.

D’après une autre  étude française, menée par le professeur Jean-Denis Rouillon, on observe des changements mammaires en mesurant 330 femmes âgées de 18 à 35 ans sur une période de 15 ans. Les recherches de ce dernier ont démontré que les femmes qui ont choisi de porter des soutiens-gorge, même chez les jeunes, n’ont eu aucun effet positif sur le soutien de leurs seins, les douleurs dorsales ou l’affaissement des seins. Ces données montrent en réalité qu’il n’y a vraiment pas un avantage sanitaire de porter des soutiens-gorge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *