Rencontre Wade/Macky au palais: Un communiqué trompe-œil

La rencontre entre Me Abdoulaye Wade et le Président de la République Macky Sall, ce vendredi, est à saluer parce que concrétisant ce qui a été amorcé lors de l’inauguration de Masslikul Jinaan, avec la médiation du Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké.

La rencontre a été sanctionnée cependant par un communiqué final conjoint qui fait état, officiellement, des sujets qui ont fait l’objet de discussion entre les deux hommes.

Ainsi, l’opinion a été apparemment édifiée sur ce qui préoccupe les deux hommes, à savoir le processus électoral, le statut du chef de l’opposition, ainsi que la gestion des hydrocarbures.

Des questions d’intérêt général pour lesquelles les deux hommes politiques ont décidé d’unir leurs forces sans oublier les questions de sécurité en Afrique.

Mais, en réalité, personne n’est dupe. Le communiqué ainsi lu par Mayoro Faye, préparé par les conseillers en communication, est un trompe-œil.

Les vraies questions pour lesquelles les deux hommes se sont rencontrés, ne figurent pas dans le communiqué. Et peut-être que, à leur décharge, ils ne pouvaient pas y figurer. Car, on a tout fait pour faire de cette visite une affaire d’Etat. Le protocole a été au rendez-vous, la presse, alertée à temps, était là et les délégations paritaires autour d’eux. Alors, il fallait convaincre l’opinion publique que la rencontre avait un cachet d’intérêt public.

Or, on est loin des préoccupations pour lesquelles les deux hommes se sont rencontrés. Chacun d’eux avait un agenda qui n’avait rien à voir avec ce que Mayoro Faye a lu.

Du côté du Pape du Sopi, c’est un secret de polichinelle qu’il est obnubilé par le retour de son fils et sa réhabilitation politique. La décrispation observée lui permet, pour la première fois depuis 7 ans, de souffler et de s’occuper des problèmes de succession et redynamisation de son parti.

Quant à Macky, il ne peut pas rêver mieux que d’avoir Wade à ses côtés et tout l’appareil du Parti démocratique sénégalais (Pds). Il pense à 2024, réfléchit sur la conduite à tenir et espère pouvoir compter sur ses anciens frères pour continuer, soit directement soit indirectement, à diriger le Sénégal.

C’est pourquoi, les deux leaders politiques ont tout intérêt, actuellement, à se donner la main. Ils vont poursuivre les discussions chez Wade car les problèmes sont tellement complexes qu’il faut les aborder avec parcimonie.

Il y a donc, comme qui dirait, une sorte de deal en haut lieu pour s’occuper de toutes les questions importantes du Sénégal, mais aussi amorcer les bases d’une alliance politique future qui va bouleverser tous les calculs.

Evidemment, c’est Ousmane Sonko qui perd ainsi un soutien de taille en la personne de Me Wade. Il va devoir faire face, seul, aux attaques judiciaires en cours et, peut-être voir ses plans retardés par la majorité en place.

En tout état de cause, entre Wade et Macky, il nous semble que le processus enclenché arrivera à son terme. Car, à l’état actuel des discussions, nous avons bon espoir que le consensus sera trouvé sur toutes les questions qui les importent et qui n’étaient pas dans le communiqué.

Autrement, il n’y aurait jamais eu cette audience au Palais qui, par elle seule, suffit à prouver le caractère irréversible de leurs retrouvailles.

Wade a accepté de ‘’se mouiller’’ en se rendant au Palais, il ne l’aurait jamais fait s’il n’y avait des garanties.

Il s’agit de deux bêtes politiques qui, dans leurs calculs, vont surtout travailler à encore tenir le pouvoir aussi longtemps que possible en faisant tout pour servir les intérêts de leurs camps. Rien n’à voir avec l’intérêt supérieur des Sénégalais.

Et dans ce schéma, quelqu’un comme Sonko pourrait déranger…

Assane Samb

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *