Présidentielle 2019: Les promesses d’Idrissa seck aux recalés

En vérité, il y a actuellement, une absence ou perte de repères pour tous les partis politiques du Sénégal. Ce qui a conduit notre pays dans cette situation lamentable et malheureuse qui fait que la politique, comme l’homme politique en général, est dégradée et dévaluée au bas de l’échelle par une bonne partie de la population et à ce rythme la politique risque d’être rangée dans la rubrique prostitution de l’esprit.

Certains politiciens usent de leur éloquence pour tromper leur monde quant à d’autres usent de leur ruse pour trouver place au soleil. N’empêche ils se réclament tous des bienfaiteurs des gens qui aiment leur pays, pétris de valeur. Alors que nous savons tous que la politique rime avec l’ascension sociale et demeure la voie la plus rapide de devenir milliardaire pour ne pas dire des voleurs de grand chemin. Est-ce que vous connaissez un politicien qui n’es pas milliardaire ?? Alors que la plupart deux n’ont même pas hérité cette fortune. Et en retour ils veulent nous diriger en se réclament urbi orbi clean comme l’eau de roche sacré Sénégal.

Il faut cependant préciser que sur les 22 recalés, 08 ne se sont pas encore prononcé en faveur de l’un des cinq candidats retenus par le Conseil constitutionnel. C’est dire que les tractations se poursuivent en coulisse avant la date butoir du 24 février.

Mais force est de reconnaître que le candidat d’IDY2019 est celui qui tire le plus son épingle de ce jeu d’alliance. Mais à quel prix ? Idy est-il prêt à accepter toute concession venant de ses souteneurs ? En effet, On peut dire, objectivement sans risque d’être démenti d’après sources sures que Idy aurait passé un accord soussigné avec certains membres de sa coalition en l’occurrence Monsieur Pape Diop promu président de l’assemblée nationale, Amsatou sow sidibé ministre de la justice et Mamadou lamine Diallo Ministre de l’économie et des finances, reste à savoir le contenu des accords passés avec les autres membres de sa coalition à savoir Bougane et compagnies. Idy aura pour mission de satisfaire tous les alliés si toutefois il est élu président et ne soyez pas surpris de voir les artisans C22 dans le gouvernement de monsieur seck Et cela pour un éternel recommencement de conflit d’intérêt.

Au demeurant, Un pays pauvre très endetté comme le nôtre ne doit pas être considéré comme un gâteau sur lequel chacun essaye de prendre sa part au détriment du peuple. Je préfère un développement collectif et inclusif plutôt qu’un développement individuel et égoïste pour la satisfaction de vos propres jouissance. A cet effet, On aimerait bien avoir des politiciens qui respectent les populations et qui ne font pas dans la manipulation. a bon entendeur salam

koumpeu.com

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *