Macky , c’est désespérant !

Notre bien aimé président qui souffre qu’on lui dise qu’il n’est pas performant dans la gestion de la conduite des affaires du pays, et qui aurait pu redoubler d’efforts pour le bien-être de son peuple si éprouvé par la crise, ce bien-aimé président donc s’est autorisé des vacances à Biarritz.

Biarritz, élégante ville balnéaire de la côte basque, dans le sud-ouest de la France, est une destination populaire depuis que les têtes couronnées de toute l’Europe l’ont choisie comme lieu de villégiature dans les années 1800.

Ça c’est pour la carte postale de la ville. Autant dire que Macky Sall et Madame se la coulent douce loin des gueux de Baol et hors la vue du monde rural sénégalais qui en train de vivre une situation catastrophique. La pluie qui tarde à arroser le pays, ça ne semble pas être une préoccupation pour le Chef.

Les voyous qui agressent ,tuent et violentent , installant l’in- sécurité, ce n’est pas non plus le problème du Chef qui est en vacances avec sa Dame de cœur. D’autres de nos dirigeants s’amusent certainement en cachette, loin du pays pour ne pas être les cibles des tireurs d’élite des réseaux sociaux.

Et pourtant tout est urgence dans ce pays. Le dénuement de nos hôpitaux ne semble pas effrayer celui que l’on a élu pour cinq ans. Le récent accident survenu à Bignona montre l’indigence dans laquelle se vautre la santé publique. Cinq personnes mortes dans cet accident dont certaines auraient pu être sauvées si elles avaient été évacuées à temps. A Guédiawaye, hier, un jeune technicien a attendu deux heure l’arrivée des pompiers : leur ambulance était en panne !

Evacué finalement à bord d’une voiture particulière, le jeune homme de 39 ans a succombé. Nos hôpitaux sont devenus des mouroirs si bien que nos autorités préfèrent aller se soigner hors du pays et souvent au frais du contribuable. Les gueux qui n’ont pas cette chance peuvent mourir. Tant pis pour eux, ils n’avaient qu’à ne pas naître dans ce pays que l’on dit émergent !

On peut toujours dire merci au bateau – hôpital Mercy qui est là pour soigner nos grands malades. Et le plus dramatique ,c’est quand les autorités plastronnent pour avoir fait venir ce bateau. Elles qui n’ont pas réussi à doter ce pays d’un plateau médical digne de ce nom. Désespérant !

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *