La Libye dans le top 4 des plus gros importateurs d’armes en Afrique

La Libye figure parmi les quatre plus grands importateurs d’armes du continent africain, aux côtés de l’Algérie, du Maroc et de la Tunisie, qui représentent ensemble 75% des importations d’armes du continent, selon le rapport annuel du groupe de réflexion Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) publié Lundi 10 mars.

Les quatre pays mentionnés ont augmenté leurs importations d’armes de 20% au cours des quatre dernières années, malgré la décision du Conseil de sécurité interdisant l’exportation d’armes vers la Libye, selon le SIPRI. Une information qui vient confirmer la position de la Tunisie, face à la crise libyenne, qui avait souligné il y a quelques jours, que la crise est alimentée par des éléments extérieurs et que cela rend difficile le processus de paix initié par la communauté internationale. Si la Libye fait partie des plus gros importateurs d’armes en Afrique, il urge de se poser la question de savoir « à qui sont livrés les armes » dans un « pays » en proie à un chaos ?

D’un côté on pourrait parler du gouvernement d’union nationale mis en place par la communauté internationale qui en bénéficierait ; sauf que Tripoli n’a pratiquement d’armée digne du nom et les forces de sécurité crient au manque de moyens. D’un autre côté, l’ANL du Général Haftar est considérée comme une puissance redoutable sur le front et d’ailleurs, elle contrôle environ les deux tiers du territoire libyen après avoir un à un, délogé les groupes armés de certaines localités du pays. La dernière option pourrait concerner les milices armées qui sévissent dans le pays, instaurant chacune sa loi aux habitants des zones contrôlées. Mais s’il y a embargo sur les armes en Libye, qui sont les vendeurs d’armes ? Seuls ceux qui en fabriquent pourraient en vendre, à moins que la contrebande d’armes ne soit devenue une activité légale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *