États-Unis : l’ex directeur de campagne de Donald Trump condamné à 47 mois de prison

Paul Manafort a été fixé sur son sort dans une partie des dossiers qui l’opposent à la justice américaine. Il écope d’une peine d’emprisonnement de 47 mois pour plusieurs faits portés contre sa personne.

Dans un premier procès, l’ex directeur de campagne du Président américain s’en sort avec une peine inférieure à la proposition du ministère public, qui avait souhaité une peine d’emprisonnement entre 19 et 24 ans. Selon Radio Canada, l’homme a été condamné pour fraude fiscale entre 2010 et 2014, pour avoir caché ses comptes bancaires étrangers aux autorités fédérales en 2012 et pour avoir escroqué deux banques pour plus de 4 millions de dollars de prêts destinés à l’immobilier.

D’après la même source, l’inculpé est attendu à nouveau devant la justice le 13 mars 2019 pour un second procès. Cette fois-ci, il sera jugé pour conspiration contre les États-Unis et conspiration d’entrave à la justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *