« demander une grâce, c’est liquider politiquement Khalifa Sall »

Le Professeur Malick Ndiaye n’entend pas cautionner une lettre de demande de grâce au chef de l’Etat pour la libération de l’ex-maire de Dakar Khalifa Sall. Pour lui, cette option serait une manière de liquider politiquement Khalifa Sall.

Malick Ndiaye a été clair lors de la cérémonie de l’évaluation de la pétition lancée par le Front pour la libération de Khalifa Ababacar Sall. Il a précisé que jamais il « ne réclamerait une grâce pour Khalifa Sall ». Selon ses dires, demander une grâce, c’est liquider politiquement Khalifa Sall et approuver la procédure judiciaire initiée contre lui: « Désolé, je suis contre votre démarche » a-t-il lancé aux organisateurs de la cérémonie avant d’ajouter: « Moi je vais être très clair : Si je savais que c’était pour écrire une lettre à Macky Sall, je n’allais pas venir. Dans la note qu’on m’a envoyée, il est question d’évaluer la pétition ».

Pour le Professeur Malick Ndiaye, c’est le peuple qui doit aller à Rebeuss pour libérer Khalifa Sall: « C’est une question de principe »,a-t-il conclu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *