Accusation de terrorisme : La nouvelle arme du régime de Macky

Le régime de Macky Sall utilise de plus en plus des accusations de terrorisme contre tous ceux qui dénoncent la mal gouvernance du pays. C’est du moins la conviction du mouvement Y en a marre qui dénonce, dans un communiqué, cette nouvelle propension qui vise à bâillonner les activistes d’ici et de la diaspora, ainsi que les acteurs politiques.

« Nous pouvons citer notamment les cas, Assane DIOUF, signalé à tort comme terroriste aux autorités américaines en août 2017, Guy Marius Sagna emprisonné en septembre 2019 pour « fausse alerte terroriste », les accusations injustifiées portées le 5 mars dernier contre les manifestants par le ministre de l’Intérieur Antoine Félix Diome, et plus récemment la fallacieuse dénonciation de l’activiste Ousmane Tounkara basé à New York», énumère l’organisation dirigée par Aliou Sané.

Y en a marre qui juge ce procédé dangereux pour l’image du Sénégal à l’international compte saisir les représentations diplomatiques de l’Union Européenne et des États-Unis en guise d’alerte et de dénonciation. « La problématique du terrorisme est beaucoup trop sérieuse pour servir de moyen pour les autorités étatiques de diaboliser et d’incriminer des citoyens », prévient Y en a marre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *